France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Variantes Covid BA.4 et BA.5 : Symptômes plus graves ?

Variants BA.4 et BA.5 du Covid : des symptômes plus graves ?Variante BA. Cinq. Les cas de pollution explosent à nouveau en France. Le problème est BA. 4 et BA. Distribution de 5 variantes. Leurs symptômes sont-ils plus inquiétants ? La vaccination aidera-t-elle à arrêter leur propagation ? 

[ Mis à jour à 14h23 en juillet 5, 2022. ] En France, Omicron, BA. 4, BA. Cinq sous-variantes suscitent des inquiétudes. En pleine septième vague de l'épidémie de Covid-19, les scientifiques de BA. Avertir de l'augmentation de 5 cas. Ce sera la majorité du territoire. La réponse immunitaire peut être facilement échappée et semble être particulièrement contagieuse. Lors du dernierpoint épidémiologiquepublié le 30 juin 2022, Santé Publique France a constaté que cette augmentation des sous-souches d'Omicron contribuait très clairement à l'augmentation des cas. BA. 5 contribue non seulement à la propagation du virus, mais est également surveillé pour les symptômes qui surviennent chez les personnes infectées. Certains craignent qu'ils soient particulièrement toxiques. À quel point cette variante est-elle dangereuse ? La vaccination peut-elle ralentir sa propagation ? 

Avec l'augmentation du nombre de cas, Santé Publique France fait un geste barrière en présence de personnes vulnérables dans un espace clos. Il est recommandé d'appliquer et de conserver le masque. En transit ou lors d'un grand rassemblement. De plus, les agences de santé ont souligné que les hospitalisations et les décès montent en flèche. Cette augmentation est BA. 4 et BA. Est-ce dû à 5 variantes ?

Variante Covid BA. 4 et BA. A quoi correspond 5 ?

BA. 4, BA. 5… Désignation méritant de remplir le formulaire de gestion. Mais c'est certainement l'un des nombreux noms de lamaladie à coronavirusen fait, BA. 4 et BA. Les 5 variantes sont des sous-variantes de la variante Omicron implantée en France dans le cours. 2022, comme le montrent les scientifiques. Concrètement, il s'agit d'une mutation du virus sous certains aspects et ne fait pas vraiment une grande différence par rapport à la variante détectée. C'est une mutation d'une mutation. 

Les noms ont deux lettres et leurs numéros attribués qui correspondent à une classification scientifique particulière. Ces deux sous-variantes sont classées comme "variantes cibles" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) 

. Quelle est l'origine de la variante BA ? 4 et BA. 5 

BA. 4 et BA. Si les 5 sous-variantes existent actuellement en France, elles sont loin de France pour trouver leur origine. BA. 4 et BA. 5 a été détecté pour la première fois en Afrique du Sud en novembre. Cependant, rien ne permet de confirmer qu'il est apparu dans ce pays à cette époque. Grâce aux séquences réalisées par des scientifiques locaux, ils ont pu se mettre en quarantaine à l'automne sans donner d'indication sur leur origine exacte.

BA. 4 et BA. 5 

Quels sont les symptômes de la variante ? C'est un problème majeur depuis le début de la pandémie de Covid-19  : comment savoir si vous avez été infecté par un virus Mi-juin Dans un rapportde Santé publique France publié dans BA. Symptômes des sous-variantes 4 et BA. Partiellement détaillé et distingué des variantes précédentes du virus Covid 5. Cette analyse est BA. Elle a été réalisée à l'aide des questionnaires pour 73 cas (67 cas confirmés et 6 cas possibles) et 228 cas infectés infectés par 4 variantes . BA. Dans 5 variantes (210 cas confirmés et 18 cas possibles), "les signes cliniques les plus fréquents sont l'asthénie/malaise (75,7%), la toux (58,3%), la fièvre (58,3 %), maux de tête (52,1 %) et nez qui coule (50,7 %). "

"Les cas de BA. 4 et BA. 5 se sont développés plus fréquemment que l'écoulement nasal de BA. 1 ", a écrit le Département de la santé publique. , "Vomissements / vomissements ", parfois diarrhée, agueusie (agueusie) et anosmie (perte de l'odorat). C'est un symptôme Covid bien connu, mais moins souvent depuis l'avènement d'Omicron. « La durée médiane des symptômes était de 7 jours [.], ce qui était plus long que BA. 1 cas (4 jours) », conclut la Direction de la santé publique française. Non seulement l'agueusie, mais aussi les nausées, les vomissements et la diarrhée sont des BA. Il était plus élevé dans les cas 4/BA. 5 BA. Comparez avec les 1. BA. 4/BA. Même dans 5 cas, la durée des symptômes cliniques a été signalée comme étant longue. "

Voici une liste des symptômes les plus courants de BA. 4 et BA. 5 {. Covid's 155} (rapporté 288) établie à ce stade par Santé publique France. (Basé sur le cas de :

  • Asthénie / malaise  : 75,7 %(56,7 % par rapport à BA. 1 sous-variante) )
  • Toux  : 58,3 %(Comparer avec 50,9 %)
  • Fièvre  : 58,3 %(vs 47,7) %)
  • Maux de tête (maux de tête) : 52,1 %( vs 43,1 %)
  • Nez qui coule  : 50,7 %(vs 26,3) %)
  • Fatigue (douleurs musculaires) : 41,0 %(vs 38,1 %)
  • Mal de gorge  : 39,6 %(vs 31,3 %)
  • Nausées/vomissements  : 18,4 % (vs 7,1 %)
  • Sensation de fièvre  : 18,1 % ( vs 12,5 %)
  • Agueusie  : 17,0 % (vs 8,9 %)
  • Anosmie  : 16,7 % (vs 8, 2 %)
  • Essoufflement  : 15,3 % (8 ) 5 %)
  • Diarrhée  : 15,3 % (vs 6,0 %)
  • Difficulté à respirer  : 7,6 % (vs 2,5 %)
  • Rhume  : 1,0 % (vs 0,4 % )
  • étourdi  : 0,7 % (contre 0,4 %)

BA .4 et BA .5 Les sous-espèces sont plus contagieuses 

Omicron les variantes ont été suggérées comme étant dangereuses, mais leur BA, notamment par les autorités compte tenu de leur nature contagieuse.4 et BA.5 les sous-variantes auront aussi la capacité de se transmettre facilement entre hommes, selon la première analyse commentée par la santé publique. France. Cependant, ces Les calculs sont basés sur un petit nombre de cas et ont un degré d'incertitude élevé. Approfondissement de l'évaluation de l'infectiosité de ces sous-variantes. L'analyse est en cours et comprend également si le vaccin pourrait être évité.

BA. 2 BA de . Remplacement progressif à 5. Cela représente moins d'un quart des cas de l'enquête "flash" de santé publique française. Début juin, il dépasse désormais les 50 %, ce qui est un signe indéniable. BA. 2 De à BA. Ces "dynamiques de diffusion" jusqu'à 5   "suggèrent mieux que BA. 2", écrit l'agence de santé. Elle cite les travaux de réalisés par l'homologue anglo-saxon (« British Health Security Agency » ou UKHSA) en mai 2022. C'est BA. 4 et suggère une croissance de BA. 5 est "similaire à celui de BA. 2 par rapport à BA. 1", mais au début du printemps dernier, BA. 2 est Omicron BA. Nous savons qu'une sous-variante l'a remplacé très rapidement.

BA. 4 et BA. 5 

Dangers des variantes Pour le moment, les scientifiques n'ont pas la perspective des dangers intrinsèques des deux sous-variantes BA. 4 et BA. Cinq. Or, le premier élément véhiculé par la santé publique française est qu'aucune « aggravation de la gravité » n'a été observée entre ces sous-variantes et leurs prédécesseurs, et comme pour les autres variantes du Covid, elles sont les premières à risque, ce qui montre que cela touche certaines personnes.

Dans un rapport de la mi-juin, Santé publique France a déclaré : "Les données accumulées dans certains pays ont observé une sévérité accrue associée à BA. 4 et BA. 5. Je ne l'ai pas fait. " Cette fois, le rapportdu Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC) a été appelé le 13 juin, sans aucun signe d'infection plus dangereuse. Pour rappel, l'apparition d'Omicron fin 2021 était cohérente avec une réduction significative des taux d'hospitalisation par rapport aux autres variantes, notamment la sous-espèce Delta. Cependant, le SPF met en garde : }-NDLR) Après modification des cofacteurs (date du test, âge, sexe, origine ethnique, zone de résidence, statut vaccinal, antécédents infectieux, etc.), quasiment la même hospitalisation entre la vague Omicron et la vague précédente Estimation du risque de mort

Variantes de Covid BA et BA en Afrique du Sud et au Portugal. Les observations de vagues épidémiques causées par 5 ont récemment été des ondes courtes avec "un impact limité sur les hôpitaux", mais certains scientifiques disent que cette puissante propagation des sous-variantes est due à leur grande capacité à échapper à la réponse immunitaire. . De plus, ils perçoivent la condition comme plus intense et tenace que les premiers symptômes d'Omicron. BA pour Janic Simonin, virologue à l'Université de Montpellier et enseignant-chercheur à l'Université de Montpellier en Héros. Les principaux symptômes associés à 5  sont "un Omicron assez standard" et "malaise, toux, fièvre, maux de tête", mais "la possibilité d'éprouver une perte de goût et d'odorat". "Supérieur à BA. 2 " (créé lors d'une interview avec commentaireOuest France). "Les personnes infectées souffrent également plus souvent de nausées, de vomissements et de diarrhée", a-t-il déclaré.Il parle également de la durée "plus longue" des symptômes. Cela représente environ 7 jours par rapport aux 4 jours de la sous-variante précédente. Pendant ce temps, BA. 5 n'augmente pas le taux de mortalité. Les experts soulignent que les sous-lignes Omicron ne provoquent généralement pas de formes graves de maladie. Par conséquent, la prudence et la prudence doivent être exercées concernant cette variante. Tant que les gestes barrières sont respectés, il ne faut pas trop s'inquiéter a priori.

BA. 4 et BA. 5 Efficacité du vaccin contre les variantes de 

Récemment, il y a eu de plus en plus d'appels pour une nouvelle vaccination de rappel du vaccin Covid, mais BA. 4 et BA. 5 L'efficacité du vaccin contre les sous-mutants semble incertaine. Dans une étude publiée dans le The New England Journal of Medicine, "BA. 4 et BA. 5 ont augmenté de manière significative les anticorps neutralisants induits à la fois par la vaccination et l'infection. Pour l'éviter." Les anticorps produits par l'infection sont également inférieurs à ceux des autres mutants. "Cela suggère que les variantes d'Omicron continuent d'évoluer avec une capacité accrue à éviter l'immunité", a-t-il ajouté. Dès lors, de nouveaux vaccins adaptatifs devraient voir le jour. Pfizer et Moderna travaillent de toute façon dans ce sens.

Pendant ce temps, les autorités françaises, par l'intermédiaire de la santé publique française, "toutes les estimations de l'efficacité du vaccin (VE) soutiennent une protection limitée contre l'infection, mais la protection demeure." Je continue à le souligner. Très élevé pour les types sévères, surtout pour les doses de rappel. » Le président Jean-François du Conseil scientifique Delphi Sea a déclaré jeudi 30 juin, jeudi, au micro de RTL, "Je dois me faire vacciner un quatrième sans attendre. Là est. " Septembre-octobre", pour les plus de 60 ans et les personnes à risque. Selon lui, le vaccin est BA. 5 Reste efficace contre la forme sévère causée par le mutant.