France

Vente d’un logement : des commissions qui varient du simple au triple !

Selon les statistiques de Galian, principale caisse de garantie des professionnels de l’immobilier, les honoraires ont représenté 4,80 TTC en moyenne sur toute la France pour une transaction type s’établissant à 195 800 euros

Lorsqu’un vendeur confie son bien à vendre à une agence immobilière, il signe un mandat dans lequel sont fixés les honoraires liés à la vente. Les tarifs sont libres, ils sont donc négociés entre le vendeur et l’agent immobilier en fonction du prix du logement ou encore de la difficulté à trouver des acheteurs.

Lire aussi :   Les copropriétés engagent la lutte contre Airbnb

Afin de savoir quels sont les honoraires moyens, Homepilot, gestionnaire immobilier en ligne, a conduit une étude sur 2 000 annonces de vente. Les résultats montrent que la fourchette est large avec des tarifs allant de 3 % à 11 % du prix de vente. En moyenne, pour un appartement valorisé à 450 000 euros, l’agence immobilière prend 5,4 % du prix de vente. Les villes les plus chères sont Nice, Paris et Bordeaux.

A Nice, la vente du même appartement de 450 000 euros peut coûter 25 960 (soit 5,8 % du prix de vente) alors qu’à Paris, cela coûtera 24 994 (5,5 %) et à Bordeaux 24 416 (5,4 %). A l’inverse, Aix-en-Provence (5 % du prix) et Lyon (4,8 %) sont les villes les moins chères selon Homepilot. « Mais d’une agence à l’autre les honoraires varient fortement : à Paris, l’écart est de 167 % entre l’agence la moins chère et la plus chère ! », constate Gilles Bourcy, un des fondateurs de Homepilot.

« Mieux vaut se baser sur les statistiques de Galian, principale caisse de garantie des professionnels de l’immobilier. Les données fournies par Galian montrent que les honoraires ont représenté 4,80 % TTC soit 4 % hors taxe en moyenne sur toute la France pour une transaction type s’établissant à 195 800 euros », nuance Jean-Marc Torrollion, président de la fédération des agents immobiliers Fnaim.

Ces chiffres reposent sur des transactions avérées effectuées sur l’ensemble du territoire par les 5 814 adhérents à la Fnaim. En outre, la fédération rappelle que les services varient fortement entre les différentes agences. Par exemple, certaines rédigent des promesses de vente alors que d’autres ne le font pas. Les personnes souhaitant vendre leur logement ont donc tout intérêt à faire un tour de marché et à comparer les prix proposés par différents agents.

Les vendeurs devraient être aidés en cela par la législation : un arrêté du 10 janvier 2017 relatif à l’information des consommateurs par les professionnels intervenant dans une transaction immobilière impose aux agences d’afficher clairement leurs tarifs dans leurs annonces de vente. Sur internet, le tarif doit être accessible en deux clics maximum au sein d’un onglet tarif figurant sur la page d’accueil par exemple.

Lire aussi :   A Paris, 64 % des acheteurs sont des cadres ou des dirigeants d’entreprise

Cette obligation de transparence n’est cependant pas encore passée dans les mœurs. Homepilot montre que 43 % des agences immobilières étudiées n’affichent pas clairement leurs honoraires sur le site internet. Ce chiffre monte jusqu’à 51 % à Paris. Le meilleur élève dans ce domaine est Marseille avec 30 % des agences immobilières qui affichent les tarifs.

Cet arrêté étant entré en vigueur le 1er avril dernier seulement, espérons que les agences immobilières se mettent en conformité sans tarder !

Football news:

Gasperini sur les 93 buts de l'Atalanta en 33 matches: on ne Fait pas des extravagances pour humilier son adversaire
Luis Suarez: nous avons nous-mêmes raté le titre. Pour le prestige, le Barça doit se concentrer sur la lutte pour la Ligue des Champions
Le Real est prêt à vendre Ceballos pour 25 millions d'euros
Manchester United est prêt à payer pour Sancho 120 millions d'euros s'il atteint la Ligue des Champions
Saul: Si le Real gagne La Liga, c'est seulement parce qu'il le mérite. Le VAR met un penalty en leur faveur puisqu'ils mettent la pression sur l'adversaire
Tiago a mis en vente sa maison à Munich. Il s'intéressait à Liverpool
Glushakov avant le match avec Spartacus: je n'ai aucun problème avec les fans