France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

VIDEO. CL et vous. Manon, Miss Belle en forme, assume ses rondeurs : « On peut être belle en faisant du 48 ou 50 »

À l’intérieur de la petite boutique de mariage Reina Héra, située à La Rochefoucauld, une princesse tatouée aux longs cheveux carmin essaye des robes de soirée. Manon Dehay, 28 ans et maman d’une petite fille de six ans, ne répond pourtant...

À l’intérieur de la petite boutique de mariage Reina Héra, située à La Rochefoucauld, une princesse tatouée aux longs cheveux carmin essaye des robes de soirée. Manon Dehay, 28 ans et maman d’une petite fille de six ans, ne répond pourtant pas aux stéréotypes de l’héroïne Disney. La lauréate du concours Miss Belle en Forme Poitou-Charentes 2023 clame haut et fort cette maxime qui rentre peu à peu dans les mœurs : « Tu peux aussi être belle en étant ronde ».

Ronde, l’originaire de Montils, en Charente-Maritime, l’a toujours été. « Au début, je n’avais pas toujours confiance en moi, confie Manon avec son sourire quasi permanent. Je suis ronde depuis mon enfance et un jour, j’ai eu le déclic, je me suis dit : Manon, il faut que tu arrêtes., ce ne sont que des chiffres ton poids. On peut être belle en faisant du 48, 50. »

« On n’en parle pas encore assez »

De cette prise de conscience naît l’acceptation de soi puis la confiance nécessaire à l’inscription au concours régional « Miss Belle en Forme ». Face à 8 concurrentes aux formes généreuses, Manon décroche l’écharpe synonyme de victoire, pour sa beauté mais pas seulement. La compétition accessible aux femmes majeures et vêtues d’une taille 42/44 au minimum récompense la personnalité et le charisme des concurrentes.

Alors qu’elle essaye l’une des créations de sa couturière Noémie Bois, la pétillante miss ne manque pas d’humour. « Non mais tout te va à toi ! », lance la commerçante rupificaldienne. « Mets-moi une taille 34, ça ne m’ira pas », répond Manon en riant.

Celle qui représentera le Poitou-Charentes au concours « Miss Belle en Forme France 2023 » le 28 octobre prochain n’hésite pas à prendre position sur la place des personnes rondes au sein de la société. « Je pense qu’il y a de la progression sur la grossophobie mais malheureusement on n’en parle pas encore assez. Il suffit de prendre certaines boutiques de vêtements où les tenues s’arrêtent aux tailles 36, 38 ou 40. Je pense qu’il y a encore beaucoup d’efforts à faire là-dessus ».