France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Zelensky veut attirer les industriels de la Défense pour produire des armes en Ukraine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a inauguré à Kiev un premier forum international consacré à l'industrie de la défense, dans l'espoir d'attirer des fabricants capables de produire des armes en Ukraine et de lui « construire un arsenal » face à la Russie.

Depuis le début de l'invasion russe en 2022, l'Ukraine est très dépendante des livraisons d'armes occidentales pour son effort de guerre. Face à la lenteur de la contre-offensive que Kiev a lancée en juin, les autorités ukrainiennes craignent un essoufflement de la volonté occidentale de poursuivre ce soutien à un tel niveau.

C'est dans ce contexte que l'Ukraine a rassemblé à Kiev vendredi 252 sociétés du secteur de la défense issues de 30 pays, pour un forum destiné à les convaincre de s'implanter dans le pays en guerre.

« Nous sommes intéressés par la localisation de la production des équipements nécessaires à notre défense et des systèmes de défense avancés utilisés par nos soldats », a résumé M. Zelensky dans son discours d'introduction, diffusé samedi.

L'objectif, selon lui, est de « construire un arsenal moderne et puissant », au moment où la Russie s'efforce également d'accroître ses capacités de production militaire.

M. Zelensky a ainsi annoncé la création d'une « Alliance des industries de défense » déjà rejointe par « treize entreprises de premier plan » du secteur, a-t-il assuré. Il a aussi promis un régime économique spécial pour celles qui acceptent de s'implanter en Ukraine.

Selon lui, un fonds spécial de défense sera aussi créé pour la production militaire, alimenté notamment par les bénéfices de la vente d'actifs russes confisqués.

Le sujet de la relocalisation en Ukraine d'industries de la défense a été abordé lors de la récente visite de M. Zelensky aux États-Unis, selon la présidence ukrainienne. Le chef de l'administration présidentielle ukrainienne Andriï Iermak a ainsi évoqué un accord entre Kiev et Washington pour entamer des "négociations" à ce sujet dans un avenir proche.

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a également promu lors d'une visite à Kiev jeudi le passage d'une logique de cession d'équipements militaires à la mise en place de partenariats industriels. Au Forum international des industries de défense, le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kuleba a en outre appelé les pays africains à fabriquer des armes ukrainiennes sur leur sol.

« L'Afrique était l'un des plus grands marchés pour les produits militaires ukrainiens avant le déclenchement » de l'invasion russe de l'Ukraine, a déclaré M. Kuleba lors d'une table ronde tenue vendredi à huis clos.

Et comme l'Ukraine n'est plus actuellement en mesure de vendre des armes à l'Afrique, les pays africains pourraient produire des armes et des munitions ukrainiennes sur leur propre territoire, a-t-il ajouté : « cela vient du fait que le partenaire africain comprend que les armes ukrainiennes seront de très haute qualité et qu'il nous considère comme un partenaire ». Kiev dépend fortement de l'aide occidentale depuis l'invasion russe en février 2022, mais cherche de plus en plus à renforcer sa propre industrie d'armement, au cas où le soutien de ses alliés viendrait à faiblir.

Avec AFP