Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Affaire Glen-Patrick Moundende : la mise en garde contre les réseaux sociaux

Lundi, dans une déclaration, le procureur de la République, près de le tribunal de Première instance de Mouila,  Roger Darnel Nguema Ndong, a relaté les faits sur l’affaire de prise d’otages par Glen-Patrick Moundende. Regrettant la perte d’un compatriote, il a mis en garde sur les informations relayées à travers réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux ont-ils joué un rôle prépondérant dans l’issue de l’affaire de prise d’otages de Mandji-Ndolou ?  L’on serait tenté de répondre par la positive à en croire le procureur de la République près le tribunal de Première instance de Mouila,Roger Darnel Nguema Ndong. En effet, en s’exprimant pour la première fois publiquement sur cette affaire, il a invité « la population touchée et perturbée par les faits à ne pas se laisser impressionner par des déclarations de tous genres visant à dénaturer les faits tels que rapportés à travers les réseaux sociaux et qui ont malheureusement entraînées la perte d’un être humain et d’un compatriote. »

Une enquête judiciaire, a tout de même été ouverte pour déterminer les circonstances de l’interpellation ayant entraîné les blessures et le décès de Glen-Patrick Moudendé.  Le procureur a affirmé que les premiers éléments de cette enquête révèlent que « les blessures occasionnées ne sont que la riposte des agents des forces de l’ordre par les coups de feux qu’ils avaient auparavant subi du susnommé ». Aussi, a-t-il assuré, que seule une reddition volontaire du kidnappeur aurait pu éviter sa mort.  Mais, même, ses proches n’ont pas pu le ramener à la raison.

Relatant les faits, le procureur a indiqué avoir été informé le mardi 18 juillet 2023 de la prise d’otages de deux employés de la société Addax Petrolium.  Le mercredi autour de minuit, pendant la patrouille, un des gendarmes a été blessé par des coups de feu ouverts par Glen Patrick. Celui-ci a été évacué à Port Gentil, où il a reçu des soins. Au cours de cette intervention, les deux employés ont été retrouvés sains et saufs. Le Jeudi, c’est sur le site de la société Perenco, qu’une employée est cette fois-ci enlevée par le même ravisseur. Elle est retenue durant deux jours. «  Elle a été libérée en état de choc psychologique. Elle a avoué avoir été victime de violences sexuelles », a déclaré le procureur de la République.

Glen-Patrick Moudendé est finalement neutralisé dans la nuit du 21 juillet 2023. Grièvement blessé, il est conduit dans une structure hospitalière à Lambaréné, où son décès a été constaté.