Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Antirétroviraux : Le gouvernement américain soutient la riposte contre le VIH-SIDA au Gabon

Au Gabon, 27 000 personnes vivant avec le VIH (PVVIH) vont bénéficier d’un traitement durant une année grâce à un don d’antirétroviraux (ARV) d’une valeur de plus de 2,1 milliards de FCFA fait ce mercredi 21 juin par les États-Unis au bénéfice de l’État gabonais par l’entremise du ministère de la Santé.

Ellen Thorburn remettant symboliquement les antirétroviraux au ministre de la Santé, le 21 juin 2023 à Libreville. © Gabonreview

Annoncée il y a quelques mois, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Guy Patrick Obiang Ndong a réceptionné ce mercredi 21 juin 2023 à Libreville, des mains de la chargée d’Affaires à l’ambassade des États-Unis au Gabon, Ellen Thorburn, une importante dotation d’antirétroviraux d’un montant de plus de 2,1 milliards de FCFA. Cette dotation, remise en présence du représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Magaran Monzon Bagayoko, vient en soutien au Gabon dans la riposte contre le VIH-Sida.

«Ce don d’ARV répondra au besoin de 27 000 personnes vivant avec le VIH sur traitement pour une période d’un an. À travers ce geste, il s’agit pour les États-Unis de soutenir le renforcement des capacités du Gabon dans l’offre de soin de santé efficace et durable dans la riposte du VIH», a déclaré Ellen Thorburn.

Quelques étapes de la cérémonie. © Gabonreview

Cette cérémonie de remise officielle de don traduit l’excellence des relations entre le Gabon et les États-Unis. Une relation d’amitié, de fraternité, mais également dans le cadre de la coopération pour le secteur santé. «L’ambassade des États-Unis n’a aucun doute du bon usage que fera le personnel de santé et la plus-value que ces médicaments apporteront dans l’amélioration de la qualité de l’offre de service ainsi que l’accès aux populations les plus affectées et les couches les plus vulnérables», a-t-elle indiqué.

Pour le directeur général adjoint du Service de santé militaire, général Francis Essono Engueng, les données épidémiologiques nationales révèlent une prévalence de 4.1 dans la population générale, données issues de l’enquête démographie et santé de 2012, et de 2.1 dans les forces de défense et de sécurité, données issues de l’enquête de 2018. «Le nombre estimé des personnes vivant avec le VIH dans la population générale en 2021 était de 47 000 dont 36 000 connaissent leurs statuts sérologiques. Parmi ces 36 000 personnes vivant avec le VIH, 25 375 sont sous traitement antirétroviral», a expliqué le général Francis Essono Engueng.

Au Gabon, un programme de lutte contre le Sida est mis en place depuis 2001, aujourd’hui le pays est passé de 12 structures de prise en charge à environ 44 structures. Ce, dans le but de décentraliser la prise en charge des personnes vivant avec le VIH pour un meilleur accès aux antirétroviraux. Les CTA, les centres hospitaliers régionaux, les centres de santé et les centres médicaux constituent aujourd’hui des unités de distribution des antirétroviraux. «Ce don d’antirétroviraux est une contribution importante à la riposte contre le VIH-SIDA dans notre pays et je peux vous rassurer que les principaux intervenants et acteurs, tels que la direction générale de la prévention du Sida, la direction générale de la santé militaire, le Programme de lutte contre le Sida, la société civile veilleront à l’utilisation rationnelle de ces médicaments dans les CTA et dans les formations sanitaires», a précisé Guy Patrick Obiang Ndong.