Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Commune de Libreville : Les comptes administratifs et de gestion de 2022 en examen

Ce jeudi 22 juin à l’Hôtel de Ville de Libreville, Christine Mba Ndutume a ouvert les travaux de la session ordinaire du Conseil municipal. Si cette session qui se tient dans les délais prévus par la loi vise à contrôler la gestion de la commune au terme de l’exercice 2022, l’édile de Libreville a indiqué que la conférence d’organisation prévoit la tenue d’une session extraordinaire du Conseil municipal.

Christine Mba Ndutume (micro) ouvrant les travaux entourée de ses collaborateurs. © Gabonreview

Le gouverneur de la province de l’Estuaire et quelques conseillers municipaux lors de l’ouverture des travaux. © Gabonreview

Conformément à l’article 62 de la loi organique n°1/2014 du 15 juin 2015, relative à la Décentralisation, le Conseil municipal de la commune de Libreville tient sa session ordinaire. Ouverte par le maire de la commune de Libreville par ailleurs président dudit Conseil, la session de ce 22 juin est essentiellement consacrée à l’examen des comptes administratifs et de gestion de l’exercice 2022. «Nous voudrons nous féliciter d’examiner ce compte administratif dans les délais prescrits par ladite loi», a déclaré le maire de Libreville. «Nos débats de ce jour, permettront de contrôler la gestion de notre commune au terme de l’exercice 2022», a précisé Christine Mba Ndutume selon qui, il s’agira de retracer le mouvement effectif des recettes et de «vérifier que les dépenses annoncées lors de l’approbation du budget primitif 2022, sont bien celles qui ont été réalisées».

Ce budget avait été arrêté le 15 mars 2022, en recettes et en dépenses à un peu plus de 26,3 milliards de francs CFA contre un peu plus de 27,7 milliards de francs CFA en 2021. Une baisse d’un peu plus de 1,3 milliard de francs CFA qui se justifiait par l’absence d’apport en balance d’entrée. Ledit budget a subi des modifications par virements de crédits en session extraordinaire du Conseil municipal du 20 octobre 2022. «À ce titre, l’examen dudit compte administratif constitue un acte majeur de la vie communale. Autant dire un moment phare de l’activité de notre assemblée locale et un moment nécessaire pour moi l’ordonnateur qui tient ce compte administratif», a déclaré Christine Mba Ndutume.

Les participants à la session du 22 juin. © Gabonreview

Une session extraordinaire en perspective

La comparaison des écritures de l’ordonnateur aux prévisions budgétaires fait apparaître que le budget arrêté a fait l’objet d’émission de titres de recettes à concurrence d’un peu plus de 27 milliards de francs CFA soit un taux d’émission de 102,64% et des dépenses mandatées à un peu plus de 25,5 milliards de francs CFA qui enregistrent un taux de mandatement de 97,01%. «Les assises de ce jour revêtent donc une signification particulière pour nous tous dans le cadre de la bonne gouvernance et la transparence prônées par le président de la République», a dit Christine Mba Ndutume.

Alors que l’équipe actuelle arrive au terme de son mandat, le maire de Libreville a indiqué que la conférence d’organisation qui a adopté le projet d’ordre du jour de cette session a estimé que la tenue d’une session extraordinaire était nécessaire pour que le bureau du Conseil puisse dresser valablement les actions municipales par rapport aux délibérations approuvées par le Conseil municipal. «Cette session extraordinaire pourra être également l’occasion pour l’exécutif municipal de rendre compte de la situation sociale et les efforts consentis dans le cadre du dialogue entre les partenaires sociaux de la commune de Libreville», a-t-elle dit.