Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Gabon : Des retraités civils et militaires devant la Primature pour réclamer leur pension

À Libreville, un groupe de retraités civils et militaires a manifesté son mécontentement devant la Primature ce mardi 4 juillet. Leur mouvement visait notamment à réclamer le paiement de leur pension qui accuse du retard depuis 2015.

Les retraités devant la Primature, le 4 juillet 2023. © Gabonreview

Le bâtiment abritant la Primature à Libreville a été le théâtre une nouvelle fois d’une vague de mécontentements. Les retraités civils et militaires, soutenus par quelques jeunes fonctionnaires ont manifesté, ce mardi 4 juillet dans le but de rencontrer le Premier ministre, Alain-Claude Bilie-By-Nze. Ce, afin de connaitre la date de paiement de leur pension.

«Il est question ici ce matin de venir écouter le chef de gouvernement. Après avoir travaillé, nous avons remis les documents aux deux membres du gouvernement, nous l’avons validé et évalué ce que ça fait en termes de paiement de pension. Nous disons qu’à partir d’aujourd’hui nous n’allons plus jamais baisser la garde parce qu’il est question d’obtenir nos droits dans un pays où les droits des travailleurs sont légitimes», a confié Joël Ondo Ella, président de la Confédération syndicale des agents publics, parapublics et privés (Cosynap) et membre de la Commission de l’arrimage pension retraite et des régimes des retraites au Gabon.

Les manifestants entourés des forces de polices. © Gabonreview

Selon le syndicaliste, il faut rappeler que ce travail a commencé depuis 2015. «Jusqu’à ce jour, au moment où nous terminons ces travaux, nous sommes aussi surpris de constater que le gouvernement se tait alors que nous avons déployé nos énergies pendant des mois durant pour que ce travail soit concluant», a-t-il indiqué avant de poursuivre : «Puisse que nous nous acheminons vers la fin de l’année, nous pensons que ce serait injuste de pouvoir continuer de nous amener à l’usure. Aujourd’hui, nous avons décidé de venir vers le Premier ministre pour que lui, il puisse nous donner la date de paiement des pensions, telles que l’arrimage, la revalorisation, les rappels soldes et les avancements».

Ce mouvement de contestation, en présence des forces de sécurité et de défense, se tient dans un contexte où le Premier ministre est en déplacement pour la tournée républicaine du chef de l’État dans la province du Woleu-Ntem. Pour les retraités en colère, la République ne s’est pas vidée. Ils sont déterminés à avoir gain de cause. «Nous pensons que si nous n’avons pas de réponse ça ne nous gênerait pas de pouvoir dormir ici, parce que dans ce mouvement nous avons prévu des nattes et de l’eau. Nous n’allons pas baisser notre rythme parce qu’il est question d’obtenir nos droits», a rappelé Joël Ondo Ella Joël Ondo Ella.

D’après le président de la Cosynap, les questions de pension interpellent tout le monde et le gouvernement ne devrait pas négliger cet aspect parce qu’il est question de leur vie. «Le travailleur finance les pensions et celui qui finance les pensions ne doit pas être négligé. Nous allons multiplier cette mobilisation pour qu’elle soit de taille, parce que dans un État, lorsque vous êtes négligés, il est question de démontrer votre capacité de mobilisation à ce que votre voix soit entendue ; et nous allons le faire dans un esprit pacifique, car notre droit n’est pas un droit inégal», a-t-il martelé.