Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Gestion de la CNSS : Six mois de plus pour l’Administration provisoire

poste par Désiré-Clitandre Dzonteu / 27 juin, 2023

Prévue durer 12 mois, l’Administration provisoire de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) mise en place en juin 2022 jouera les prolongations pendant six mois. Le Conseil des ministres du lundi 26 juin présidé par le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, a entériné un projet de décret y relatif, à l’initiative du ministère de la Santé et des Affaires sociales.  

L’équipe dirigée par Christophe Eyi a encore six mois pour finaliser la réforme de la CNSS. © D.R.

Au terme du Conseil des ministres du lundi 26 juin, le gouvernement a validé un projet de décret prolongeant la durée de l’Administration provisoire à la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Le projet de décret présenté par le ministre de la Santé et des Affaires sociales donne l’opportunité à l’équipe dirigée par Christophe Eyi de poursuivre l’action de réforme de la structure entamée il y a 12 mois.

Entérinant ce projet de décret, le gouvernement fait savoir qu’il est conforme aux dispositions de l’article 2 du décret n°0156/PR/MSAS du 30 juin 2022, instituant une Administration provisoire de la CNSS. Il prolonge en effet cette Administration pour une période de six (6) mois.

Avant d’en arriver là, de profonds dysfonctionnements étaient régulièrement décriés, ces dernières années, par les usagers au sein de cette structure de protection sociale, avant d’être reconnus par le président de la République. Ce qui a coûté leur poste aux ex-membres du Conseil d’administration, ainsi qu’à l’ancienne direction générale. À leur place, Ali Bongo avait choisi le 7 juin d’ériger cette Administration provisoire chargée de réformer la structure pendant 12 mois.

Ces décisions s’inscrivant dans le cadre de la réforme de la mission gouvernementale de protection sociale et de la préservation du bien-être des populations en général et des assurés sociaux en particulier, résultent, précisait le gouvernement, de la récurrence de profonds dysfonctionnements dans l’accomplissement de la mission de service public exécutée par le Conseil d’administration et la direction générale de la CNSS.

GR