Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

« Je vais à la cour constitutionnelle pour demander qu’on annule cette élection, qu’on fasse une transition » (Jean Boniface Assélé)

Suite au rejet de sa candidature à l’élection présidentielle du 26 août prochain, sans motif apparent, par le Centre gabonais des élections (CGE), Jean Boniface Asselé Dabany qui est dans une colère noire, a, dans un point de presse, indiqué qu’il va introduire dans les prochaines heures, un recours pour demander la réhabilitation de sa candidature et l’annulation d’organiser ce prochain scrutin majeur.

« Je vais à la cour constitutionnelle pour demander qu’on annule cette élection, qu’on fasse une transition », a annoncé M. Assélé Dabany.

Durant sa déclaration, le général à la retraite, a  affirmé que jusqu’à la veille de la date de publication de la liste, son nom figurait parmi les 20 dossiers des candidats retenus par le CGE pour la prochaine présidentielle.  Mais pour lui, « une main légère a décidé…. mais ce n’est pas Ali, je connais très bien qui sait ».

Le Centre gabonais des élections a publié le 23 juillet 2023, la liste des 19 candidats retenus. Il a été notifié au candidat recalé le rejet de sa candidature pour, dit-t-on, appartenance du parti de Jean Boniface Assélé, le Centre des libéraux réformateurs (CLR) à la majorité présidentielle. L’intéressé réfute et estime avec force que la charte des valeurs de la majorité ne peut pas s’appliquer à lui, parce qu’il a démissionné de la majorité républicaine sociale pour l’émergence (MRSE) bien avant.

« Je vais continuer ma campagne, je suis ce candidat qui va aller en hélicoptère et je vais gagner », a-t-il clamé sous les ovations de quelques jeunes de son parti.

Camille Boussoughou