Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Joëlle Ndakissa, couronnée Miss Environnement 2023

Au terme de la finale du concours Miss Environnement le 3 juin dernier à ANJ Empire, c’est Joelle Ndakissa Youbi qui est montée sur la première marche du podium, avec un projet novateur pour le recyclage des déchets plastiques.  

Comment allier jeunesse, beauté et environnement ? Le RGEDD y a répondu de la plus belle manière en organisant la première édition de Miss Environnement dans le Grand Libreville. Après des présélections dans les communes de Libreville, Akanda, Owendo et Ntoum dès le mois de mars dernier, quatre miss avaient été retenues dans chacune d’elles. Elles se sont retrouvé le 3 juin dernier à ANJ Empire, à Akanda, pour être départagée par un jury de professionnels.

Aux côtés du RGEDD, nous comptions en effet parmi les membres du jury un représentant du Haut-Commissariat à l’Environnement, la coordinatrice RSE de la Sobraga, une représentante de WWF, des professionnels de la mode ainsi que des représentants de la société civile.

Au-delà de la beauté physique, de l’élégance, de la démarche et de leur capacité à valoriser leurs traditions respectives, c’est surtout le potentiel des miss à être de véritables ambassadrices de développement durable qui a été évalué par le jury.

Ainsi, chaque miss a défendu son projet en faveur de la préservation de l’environnement. Appréciant autant la qualité de leur projet, que leurs aptitudes à le défendre et à convaincre sur ces sujets clés, le jury a attribué des notes aux 16 candidates finalistes.

C’est Miss Environnement de la commune de Libreville, Joëlle Ndakissa Youbi, qui s’est distinguée par son aisance orale et sa capacité à convaincre. Son projet de recyclage des déchets plastique pour la fabrication d’ustensiles domestiques a également été très apprécié.

Elle remporte le premier prix offert par Sobraga, d’une valeur de 1 000 000 FCFA, qui doit notamment lui permettre de développer son projet de recyclage.

Sur la seconde et la troisième marche du podium, ce sont Alicia Messani Morgane (Miss Public Owendo), et Alliance Doria Ntsame-Nze (2e Dauphine Owendo), couronnées 1ère et 2nde dauphines, qui ont reçu un prix d’une valeur de 500 000 FCFA de la part de Sobraga. Par ailleurs, une Miss « Public », Luce Nicla Djaba Bamoissi (2ème Dauhphine Libreville) a été élue par le public.

C’est à la Direction Générale de la Sobraga, qu’a eu lieu la remise des prix Sobraga, suivi d’un cocktail convivial.

Cette compétition a également été l’occasion pour le RGEDD de former toutes les candidates sur les changements climatiques et ses enjeux environnementaux, le recyclage et les nouveaux métiers verts. Un renforcement de compétences qui, allié aux dons offerts par Sobraga, doit permettre à nos quatre miss de devenir de véritables ambassadrices de l’environnement par la sensibilisation et le développement de l’économie verte.

Marie Dorothée