Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Non publication de la date de la tenue des élections : l’appel pressant du FDR au CGE

Le président du Forum pour la défense de la République (FDR, opposition), Joachim Mbatchi Pambou, a, dans une causerie politique tenue vendredi 09 juin 2023 à la Cité SNI-Owendo, lancé un appel pressant au Centre gabonais des élections (CGE) qui rechignerait pour des raisons inavouées, à publier la date de la tenue des élections générales (présidentielle, législatives et locales) que le Gabon va organiser avant la fin de l’année 2023 en cours.   

« C’est l’occasion pour nous d’interpeler ici et maintenant le Centre gabonais des élections afin qu’il sollicite des partis politiques (majorités/opposition), la transmission par eux des listes consensuelles de leurs représentants à l’Assemblée plénière du Centre gabonais des élections, seule instance habilité à décider des actes de ladite institution », a fait observer M. Mbatchi Pambou.

Les statuts et règlements du CGE disposent que l’Assemblée plénière est l’organe suprême des décisions prises par cette institution chargée d’organiser les élections et de publier les résultats de celles-ci dans le pays.

Candidat aux prochaines législatives et locales dans la commune d’Owendo, l’opposant n’a pas manqué de ce fait, durant cette rencontre, d’inviter ses militants et sympathisants de s’enrôler sur les listes électorales « pour ne pas se faire enrouler ». La date buttoir pour la fin des opérations d’inscriptions prévue le 08 a été prorogée au 11 juin 2023.

L’opposant Joachim Mbatchi Pambou qui est par ailleurs président en exercice de l’Union des forces du changement (UFC) et porte-parole de la PG41, a, durant cette énième sortie, saisi également l’occasion d’appeler à l’unité de l’opposition pour battre au prochain scrutin présidentiel, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), lequel sera probablement, Ali Bongo Ondimba, « candidat naturel de la majorité ».

« Il y a déjà 26 candidats de l’opposition, c’est trop, c’est une erreur stratégique, je lance un appel à tous mes pairs, à une large concertation pour trouver un candidat unique afin de remporter la prochaine présidentielle face au candidat du parti au pouvoir », a-t-il lancé.

Sydney IVEMBI