Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Nouvelle mercuriale : La DGCCRF et administrations assimilées en campagne de sensibilisation et de vulgarisation

poste par Alix-Ida Mussavu / 21 juillet, 2023

Au Gabon où une nouvelle mercuriale bloquant les prix de 67 produits de consommation est entrée en vigueur le 20 juillet, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) s’active sur le terrain. Avec des administrations assimilées, elle a lancé une campagne pour présenter ladite mercuriale et attirer l’attention sur la nécessité de la respecter.

Luther Abouna Yangui et sa collègue du Commerce affichant la nouvelle mercuriale. © D.R.

Le 20 juillet au Gabon, une nouvelle mercuriale bloquant les prix de 67 produits de consommation courante est entrée en vigueur. Pour mieux la vulgariser auprès des consommateurs et s’assurer que les prix bloqués sont respectés par les opérateurs économiques, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a lancé une campagne de sensibilisation et de vulgarisation. Accompagnée dans cette démarche par des administrations assimilées, elle a fait le tour des mairies de Libreville, Akanda et Owendo pour édifier en plus des consommateurs et opérateurs économiques, les autorités locales sur la nécessité de faite respecter cette nouvelle grille instaurée.


Luther Abouna Yangui et les équipes sur le terrain. © D.R.

Celle-ci, rappelle-t-on, a été instaurée dans le cadre de la lutte contre la vie chère dans le pays où, selon la législation en vigueur, les prix sont libres. «L’état a dérogé aux règles libéralistes économiques du marché pour pouvoir protéger ses populations pendant une durée bien déterminée», a à juste titre déclaré le directeur général de la DGCCRF. «Les opérateurs économiques ont des obligations vis-à-vis de cela parce que nous avons négocié avec vous, nous avons discuté et les prix qui sont contenus dans ce document ont été consensuellement établis après négociation», a ajouté Luther Abouna Yangui avant de préciser, «il vous revient désormais donc de respecter ces prix. Vous devez également assurer la disponibilité des produits dans vos différents commerces».

«Pour les autres produits qui ne sont ni homologués ni dans cette mercuriale, les prix sont libres», a souligné Luther Abouna Yangui. Selon lui, quelques jours ont été accordés aux opérateurs économiques pour vider les anciens stocks n’ayant pas bénéficié de l’exonération des frais de douane. «J’invite donc les représentants des opérateurs économiques ici présents à passer le message aux autres, car nous serons intransigeants», a-t-il prévenu rappelant qu’un numéro vert gratuit (8085) est mis à la disposition des consommateurs pour signaler les abus. Il est de même pour une page Facebook et un numéro WhatsApp (061000193). «Car, la lutte contre la vie chère, est la responsabilité de tous !» a soutenu Luther Abouna Yangui.

GR