Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Révision de la liste électorale : Trois jours de réclamation pour la seconde phase

poste par Loic Ntoutoume / 6 juillet, 2023

mdas

Le ministre d’État à l’Intérieur, Lambert-Noël Matha a lancé ce jeudi 6 juillet l’ouverture officielle de la seconde phase de révision de la liste électorale fixée à trois jours, du 7 au 9 juillet 2023. Durant cette étape consacrée uniquement aux réclamations sur les erreurs matérielles, les compatriotes régulièrement inscrits, mais ne retrouvant pas leurs noms sur les listes, pourront être pris en compte.

Le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha lançant, l’ouverture officielle de la seconde phase de révision de la liste électorale fixée à trois jours du 7 au 9 juillet 2023. © Gabonreview

À l’issue de la première phase d’enrôlement des citoyens gabonais, dédiée à la révision de la liste électorale, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha a précédé le 6 juillet dernier, à son cabinet, l’ouverture de la seconde phase relative aux réclamations. Cette seconde révision débutera le 7 juillet pour s’achever le 9 juillet 2023, soit trois jours francs, sur l’ensemble du territoire national.

Cependant, à l’issue de la première phase de cette opération de révision de la liste électorale ténue du 9 mai au 10 juin dernier, consistant en l’enrôlement des primoélecteurs, notamment ceux ayant récemment atteint 18 ans, ceux ne s’étant jamais fait enrôler, mais également ceux désirant changer par exemple le lieu de résidence et l’expurgation des personnes décédées, le ministère de l’Intérieur a enregistré : 1.255.662 enrôlements tous azimuts, pour 43.971 primoélecteurs, soit près de 20%. «Les 80% autres sont des Gabonaises et des Gabonais qui sont déjà inscrits et qui se sont inscrits plusieurs fois», a indiqué Lambert-Noël Matha, soulignant l’apport des innovations technologiques dans le procédé permettant l’automatisation de l’identification des doublons.

S’agissant des changements de résidence, 160.000 démarches ont été enregistrées, soit 30% dont 30.000 électeurs ayant changé de résidence en restant dans le même arrondissement et près de 145.000 compatriotes ont souhaité voter hors de leurs anciennes circonscriptions électorales. Et pour les radiations, les agents recenseurs ont enregistré 3500 radiations (radiation des personnes décédées). «Entre le 9 mai et le 7 juin dernier, 55% des Gabonaises et des Gabonais se sont inscrits et pendant les deux derniers jours officiels et les trois jours de prorogation, 45% des compatriotes se sont inscrits», a relevé le ministre de l’Intérieur.

GR