Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Routes non revêtues : Après le Woleu-Ntem, les TP lancent leurs engins dans la Ngounié et la Nyanga

poste par Loic Ntoutoume / 25 juin, 2023

Le ministre délégué aux Travaux publics, Emmanuel Eyeghe Nze, a procédé, le week-end dernier, au lancement des travaux du programme de réhabilitation des routes non revêtues de l’hinterland, avec les axes Mimongo-Pont Offoue (73,5 km) et Tchibanga-Moabi (77,5 km) dans les provinces de la Ngounié et la Nyanga.

Emmanuel Eyeghe Nze procédant au lancement des travaux du programme de réhabilitation des routes non revêtues sur l’axe Mimongo-Pont Offoue (73,5 km). © D.R.

Le lancement du programme de réhabilitation des routes non revêtues, impulsé par le président de la République, Ali Bongo Ondimba et supervisé par le gouvernement gabonais, s’est poursuivi le week-end dernier, dans les provinces de la Ngounié et la Nyanga, après l’étape du Woleu-Ntem. Pour ces deux chantiers dans le Sud du Gabon, les travaux s’exécuteront sur un délai de huit mois sur les axes Mimongo-pont Offoue (73,5 km) et Tchibanga-Moabi (77,5 km).

© D.R.

En phase avec le plan Connexion des territoires dévolu au ministère des Travaux publics, les travaux de réhabilitation consistent essentiellement à l’ensoleillement mécanisé, au curage et rechargement des bourbiers, rechargement de la chaussée, la remise en forme et la réfection complètes des ponts en bois.

«Cette route de l’axe Mimongo-Pont Offoue permettra de connecter la province de la Ngounié à celle de l’Ogooué-Lolo. Les populations pourront très bien circuler. Pour les questions d’écoulement des marchandises, ça va permettre également aux populations de vendre ce qu’elles produisent », a déclaré Emmanuel Eyeghe Nze.

Le programme de réhabilitation des routes non revêtues a pour objectifs la réduction de l’enclavement intérieur, la réduction de la pauvreté par l’amélioration des conditions de vie des populations, la réduction les coûts d’exploitation des véhicules et l’amélioration de la sécurité du transport routier et la réformation de l’accès aux infrastructures socio-économiques et de santé tout le long des routes dudit programme dans les provinces affectées. Toutefois, pour les populations des axes concernés, d’énormes efforts supplémentaires doivent être encore consentis.

GR