Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Transport ferroviaire : Le Gabon veut augmenter sa capacité de transport de fret à 29 millions de tonnes à l’horizon 2029

Afin de répondre à la demande croissante des opérateurs économiques, le Gabon ambitionne d’augmenter la capacité de transport du Transgabonais à 29 millions de tonnes d’ici les six prochaines années. C’est dans ce cadre que s’est tenu le 26 mai à Libreville les Assises nationales du fret ferroviaire Transgabonais présidées par le Premier ministre, Alain-Claude Bilie-By-Nze. 

Alain-Claude Bilie-By-Nze et quelques participants aux assises nationales du fret ferroviaire Transgabonais, le 26 mai 2023 à Libreville. © D.R.

Le Premier ministre, Alain-Claude Bilie-By-Nze a ouvert le 26 mai à Libreville, les travaux des assises nationales du fret ferroviaire Transgabonais, en présence des membres du gouvernement et des acteurs du secteur ferroviaire. Cette rencontre a permis de discuter du Programme supplémentaire d’augmentation de capacité (PSAC 29) du Transgabonais dans lequel s’inscrit le projet de la nouvelle voie ferrée Komo-Ogooué Railway (KOR) qui vise à développer une ligne de chemin de fer reliant Owendo-Booué pour le transport de la production minière vers un port d’exportation.

Le Gabon converge vers une augmentation de la capacité de transport de fret à 29 millions de tonnes/an à l’horizon 2029. Cette mesure ambitieuse vise à répondre à la demande croissante des opérateurs économiques. Ces assises organisées par la société INPAX, filiale de Rise Gabon, ont pour objectif d’analyser les besoins en termes de capacité de transport ferroviaire et portuaire, de présenter les conclusions de l’étude de faisabilité KOR d’INPAX, d’évaluer les risques et de développer une stratégie de mise en œuvre.

Selon le Premier ministre, l’un des enjeux des grandes assises était d’explorer les meilleurs mécanismes qui peuvent aider le chemin de fer actuel à répondre à la demande croissante des opérateurs économiques. «Il faudra également regarder avec lucidité, les projections possibles sur l’augmentation tant du tonnage que des sions, car en l’état actuel le risque demeure que le chemin de fer, plutôt que de constituer un accélérateur, devienne un frein à la croissance économique de notre pays», a indiqué Alain-Claude Bilie-By-Nze. 

Au Gabon, le transport de marchandises connait une croissance de 11% en termes de tonnage, atteignant 10,9 millions de tonnes en 2022, par rapport aux 9,7 millions de tonnes enregistrées en 2021. Cette augmentation est principalement attribuable à la progression des secteurs miniers et des hydrocarbures, qui ont enregistré́ une croissance respective de 13% et de 4% par rapport à l’année précédente. 

Le Programme supplémentaire d’augmentation de capacité (PSAC 29) propose une trajectoire présentant trois phases d’augmentation de trafic, respectivement, 18, 21 et 29 millions de tonnes par an afin de permettre la circulation de rames de 165 wagons, tractées par 3 locomotives (1 770 m entre les signaux).