Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Un pédophile présumé jeté au gnouf pour un viol sur la fille de sa concubine âgée de 10 ans

La quarantaine révolue, S.P Tchitombet, un gabonais pédophile présumé, serait l’auteur d’actes de viol sur la fille de sa concubine âgée de 10 ans au moment des faits. 

D’après des sources proches du dossier, c’est au quartier Balise dans le 2ème  arrondissement de Port-Gentil, que les faits ont eu lieu dans les années 2020. La jeune L.A.J.I.M âgée de dix ans à cette époque vivait avec son petit frère ainsi que sa mère accompagnée de son conjoint. Il aura fallu attendre le départ pour Libreville de dame H.O.H, pour que sieur S.P Tchitombet un assoiffé sexuel passe à l’action. Des sévices sexuels que la jeune fille subissait tout au long du mois que sa génitrice était à Libreville. Selon ses déclarations du procès-verbal, il ressort que ‹‹ son père la violait régulièrement ›› sans relâche.

De retour après avoir passé un long séjour dans la capitale administrative gabonaise, la mère de la fille mineure ne se doutait absolument de rien. En pleine croissance vue son jeune âge, la jeune L.A.J.I.M se serait plainte auprès de son beau-père, de ce qu’elle souffrirait des douleurs au niveau du bas-ventre. Sans aucun remord, ce dernier lui aurait tout bêtement dit d’ingurgiter un comprimé ‹‹ Ibex ››, pour soulager sa douleur. Le pot aux roses de cette affaire sombre a été découvert il y’a tout juste un mois. En effet, lors d’un dîner de famille un vendredi soir, le téléphone portable de la demoiselle posé pas très loin de la mère, s’est soudainement mis à retentir. Sur l’écran était affiché ‹‹ mon amour ››.

Stupéfaite et choquée de s’imaginer que sa fille à cet âge, est déjà dans une relation amoureuse, dame H.O.H s’est précipitée de répondre à l’appel émis. En ligne avec son vis-à-vis, ce dernier va lui demander de parler avec la jeune fille L.A.J.I.M, une requête qui a accouché d’une souris. Avertie qu’elle sera traduite auprès d’un gynécologue pour une consultation d’usage, la demoiselle ne s’est pas retenue de cracher toute la vérité, rien que la vérité à ses parents estomaqués.

C’est ainsi que de son boulot où il se trouvait dans un champ pétrolier, S.PS Tchitombet a appris que son secret venait d’être mis à nu. Malgré cela, il n’a pas arrêté à intimider la jeune fille au travers des messages et audios, sans se douter que l’appareil téléphonique était dans les bras de dame H.O.H. interpellé à sa sortie de site, il n’a rien pu faire pour tenter de déjouer les interrogatoires musclés des enquêteurs. Ce dernier après son audition avec le Procureur de la République, a été admis à la prison centrale de Port-Gentil (le château).

Vincent Ranozinault