Gabon
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Voie de contournement de l’ADL : Les travaux vont bon train

À Libreville, les équipes sont à pied d’œuvre sur le chantier de la voie de contournement de l’aéroport de Libreville. Une visite guidée a permis ce jeudi 15 juin à la presse de parcourir le tracé de ce chantier qui, selon les parties prenantes, avance bien.

Igor Simard et les parties prenantes sur le chantier le 15 juin. © Gabonreview

Christian Mboumba Moukouangui expliquant la structure de la chaussée et vue du chantier. © Gabonreview

C’est un plaisir de quelques minutes qui procurera à terme, une grande joie aux populations de Libreville qui pour se rendre à Akanda, pourront emprunter l’axe Alibandeng-Okala. Sur cette voie de contournement de l’aéroport de Libreville (ADL), les équipes sont à pied d’œuvre pour livrer un travail bien fait. «Les travaux vont bon train», a déclaré ce jeudi 15 juin, Igor Simard le directeur général de GSEZ Airport, et d’Arise IIP&IS. Il était 9h lorsque lui, la presse et les parties prenantes du projet empruntaient ce linéaire long d’environ 5,2 km. Depuis la dernière visite officielle, les travaux ont bien avancé. De l’ancien dispensaire d’Okala à Alibandeng, la route n’est pas encore ouverte au public, mais la plupart des obstacles ont été conquis et la mangrove bien apprivoisée au point qu’en cette période de saison sèche, même les petites voitures s’y engagent sans crainte.

«Les travaux de la route avancent bien, c’est bien fait. Vu l’épaisseur du goudron, nous pensons que c’est meilleur que ce qu’il y a là», a commenté un transporteur suburbain dans la zone d’Okala. Saoudougou Mohamed voit la zone se transformer et la vue des équipes à pied d’œuvre le rassure. «Quand la route sera finie, ça va vraiment soulager les populations de Libreville et Akanda», dit-il. Selon le chef de projet de la construction de cette route et du nouveau terminal de l’ADL, se sont environ 400 personnes qui sont mobilisées sur le chantier. «Pour le moment, on est focalisé sur la réalisation de la voie de contournement avant d’attaquer la deuxième phase qui est la construction du bâtiment du terminal de l’aéroport. Le projet consiste à faire par endroit 2×3 voies et 2×2 voies sur environ 4,5 km. Le tracé part du dispensaire d’Okala jusqu’à Alibandeng dans la zone inondée, a indiqué Sunil Kapoor.

Vue du chantier. © Gabonreview

Aucun problème de dimensionnement

Cette route permettra de mieux gérer les embouteillages entre Libreville et Akanda et Sunil Kapoor compte bien mettre un coup d’accélérateur. «Initialement, il était prévu que nous bouclions le chantier en fin juillet, mais compte tenu de certains challenges, on a eu beaucoup de difficultés dans l’approvisionnement des agrégats et autres types de matériaux de construction. Donc nous espérons au moins accélérer les travaux pour livrer le travail dans les délais», a-t-il déclaré. Le chantier livrera donc ses tronçons et le directeur général des Infrastructures de transport qui parle d’un projet intégrateur fait le point : «aujourd’hui ce qui est en cours de réalisation ce sont globalement les terrassements qui sont faits».

«Il faut achever ces terrassements et profiter de la saison sèche pour permettre à ce que facilement la structure de la chaussée soit réalisée sur l’entièreté de l’itinéraire», a ajouté Serge Pamphile Moumbogou Ditengou. «Aujourd’hui on est rendu à 30% d’exécution des travaux. Mais très rapidement, ce projet sera livré dans les délais requis», a-t-il soutenu. La structure, a expliqué Christian Mboumba Moukouangui, le DGA des Études et infrastructures, est composée d’une couche de sol à 50 cm de la latérite, une couche de fondation à 25 cm des GNT (graviers non traités), une couche de base à 15 cm et une couche de roulement à 6 cm (EB BBME). À certains endroits, les couches sont déjà visibles. «La structure est passée par un dimensionnement. Nous avons vérifié au niveau de ministère, il n’y a aucun problème», a garanti Christian Mboumba Moukouangui.