Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Alerte- Axe Le Prince : la circulation perturbée entre Hamdallaye et Bambéto

Rien ne va sur l’autoroute Le Prince, notamment sur le tronçon Hamdallaye- Bambeto. La circulation, perturbée par intermittence durant la journée, s’est complètement coupée cette soirée, sans raison apparente, suite aux agissements de certains jeunes incontrôlés. (Image d’archives)

Les incidents ont débuté la nuit du dimanche et se sont prolongés tout au long de la journée de ce lundi. Ils sont le fait des jeunes qui prétendent protester contre la réimmatriculation des véhicules, dont le contrôle a pourtant été reporté sine die. Vendredi, le gouvernement a annoncé par le biais d’un communiqué lu à la télévision nationale le report du contrôle jusqu’à nouvel ordre. Alors que le dernier report courait jusqu’au 31 juillet.

Selon des sources concordantes, la circulation, momentanément rétablie par les agents de police, a été interrompue ce soir suite à des affrontements entre jeunes incontrôlés et forces de l’ordre. Des témoins contactés par Guineenews rapportent que des jeunes habitant le long de l’autoroute Le Prince avaient réussi, pour la première fois, à empêcher cette perturbation injustifiée de la circulation. Cependant, les malfaiteurs sont revenus au galop et mieux organisés…

L’intervention des agents de police a été nécessaire pour disperser « les manifestants » et rétablir la circulation. Avant que celle-ci ne soit à nouveau bloquée. Au grand dam des usagers.

Les habitants de la zone partagent les mêmes sentiments et peinent à rentrer du travail en raison des violents échanges de projectiles contre des gaz lacrymogènes entre loubards et forces de maintien de l’ordre.

Du côté des autorités, il est impossible de vérifier ces informations. Comme c’est souvent le cas ces derniers temps, le service de communication du ministère de la sécurité prétend ne jamais être au courant de rien et promet de s’informer pour éventuellement revenir vers nous. Mais sans suite.