Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Conakry : un an de prison pour un spécialiste de vol de téléphones dans les cérémonies

Le tribunal de première instance de Dixinn vient de condamner un homme à un an d’emprisonnement dont 4 mois assortis de sursis et au paiement de deux millions GNF. Mamady Kaba est le nom du prévenu. Il est poursuivi pour vol et tentative de vol par Hawa Chérif et Mamadou Bailo Sacko. A l’audience du 15 juin dernier, le prévenu à la barre avait reconnu les faits qui lui sont reprochés.

En revenant sur les faits, Mamadou Bailo Sacko, l’un des plaignants explique : « C’était le jour de mon mariage le 8 avril dernier. Il s’est présenté et s’est fait passer pour un membre de ma famille. Il faisait semblant d’aider et à profiter de l’inattention des gens pour prendre le téléphone de mon épouse.

Quand on s’est rendu compte que le téléphone a disparu, on a géolocalisé le téléphone. Jusqu’à ce qu’on l’a retrouvé et là également, il était en tentative de vol dans une autre concession. »

Quant à Hawa CHERIF, l’autre plaignante, elle déclare : « C’était le mois de ramadan. On avait organisé un sacrifice à la maison. Tout le monde était au rez-de-chaussée et personne ne montait à l’étage. Lui, il était devant la chambre de mon père. Je me suis dit que ce n’est pas normal. Je lui ai posé des questions, il m’a dit qu’il est venu avec les imams.

Après, il est descendu n’étant pas sûr, je l’ai suivi et je lui ai demandé que je ne le connaissais pas et que je ne l’avais jamais vu. Il s’expliquait et commençait à tâtonner. J’ai donc appelé ma maman qui disait qu’elle ne le connaît pas non plus. On n’a appelé tout le monde, on l’a attrapé en lui faisant asseoir.

 En lui questionnant, il dit qu’il est un marabout. On l’a fouillé et on a retrouvé des téléphones dans son sac et un iPhone 14. J’ai pris le téléphone sur l’écran. C’était écrit mon téléphone a été volé et il y avait un numéro dessus. C’est là, j’ai appelé ce numéro et c’était celui de M. Sacko. »

Ainsi, l’instruction définitive ayant été close ce jour, le président a demandé au ministère public de faire ses réquisitions. Qui, en prenant la parole, avait demandé au tribunal de condamner le prévenu à un an d’emprisonnement dont 4 mois assorti de sursis et au paiement de 500 mille GNF d’amende.

Le procureur Alpha Bacar Cissé ajoutait avoir eu des difficultés à extraire le prévenu de la maison centrale. Selon lui, le parquet a fait une erreur sur le nom du prévenu qui est Mamady au lieu de Mamadou.

« Il a catégoriquement refusé de quitter parce que ce n’est pas Mamady qui est écrit sur la liste. Une fois fait, devant la barre, il a sollicité se constituer un avocat. On a concédé. Chose qu’il n’a pas fait.

Une manière de retarder la procédure. C’est un délinquant qui n’est pas prêt à renier son comportement. Le laisser sortir d’ici sera un danger pour la société. C’est un imposteur, il a un chapelet en main faisant croire qu’il est une bonne personne. La seule chose à faire pour lui, c’est de le corriger », a-t-il dit.

Et ce jeudi, le tribunal par le juge Amadou Sy a reconnu Mamady Kaba coupable des délits de vol et tentative de vol. Pour la répression, il est condamné à un an d’emprisonnement assorti de sursis et au paiement de deux millions GNF au profit de Hawa Chérif.