Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coup d’Etat au Niger : L’Uemoa et la Cedeao annoncent des lourdes sanctions contre le pays

Quotidien électronique, portail et premier site d’information en République de Guinée

Un double sommet de l’Uemoa et de la Cedeao s’est tenu, ce dimanche 30 juillet 2023, à Abuja au Nigeria sous les auspices du président Tinubu. A l’issue de cette rencontre, les Chefs d’Etat et de Gouvernements ayant pris part à ce sommet  ont pris des lourdes sanctions contre le pays et ses nouvelles autorités sous la direction du général Tchiani.

Il s’agit entres autres de la « fermeture des frontières aériennes et terrestres entre le Niger et les pays de la Cedeao, l’intrediction de survol de l’espace à tout aéronef en provenance ou à destination du Niger ; la suspension de toutes les transactions commerciales et financières entre les pays de la Cedeao et le Niger y compris celles portant sur les produits pétroliers, l’électricité, les biens et services, la suspension de toutes les transactions financières entre les pays de l’UEMOA et le Niger, le gel des avoirs financiers et monétaires de l’Etat du Niger à la BCEAO et dans les banques commerciales des pays de l’UEMOA, le gel des avoirs financiers et monétaires des entreprises publiques et parapubliques du Niger à la BCEAO et dans les banques commerciales des pays de l’UEMOA, la suspension des opérations financières entre les banques du Niger et les banques installées dans les autres pays de l’UEMOA, la suspension de toute assistance et transaction financière en faveur du Niger par les institutions de financement de l’UEMOA particulièrement la BOAD, l’interdiction de voyage pour les auteurs de cette tentative de coup d’état, le gel de leurs avoirs financiers et la confiscation de leur patrimoine ».

Par ailleurs, la Cedeao a indiqué que « l’interdiction de voyager, le gel des avoirs ainsi que la confiscation des biens s’applique à toutes les personnes civiles ou militaires qui participeraient à des institutions, organes de gouvernement que tenteraient de constituer les militaires dans ce coup de force. Elles s’appliqueraient également aux familles des personnes concernées qui seraient en outre interdites de séjour dans les pays de l’espace CEDEAO »

Il faut noter enfin que toutes ces sanctions sont avec « effet immédiat »