Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Espace Cedeao : Vers la création d’une force militaire anti-putsch…

ABUJA- C’est l’une des décisions phares du 62ème Sommet des Chefs d’Etat de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), tenu dimanche 04 novembre à Abuja, la capitale du Nigeria. La mise en place d’une force militaire comme bouclier contre les coups d’Etat et le djihadisme.

L’adoption de cette résolution répond à une préoccupation majeure dans la sous-région ouest-africaine, groggy par des coups d’Etat depuis 2020 et une montée du djihadisme.

Les putschs militaires, l’espace Cedeao en a connu beaucoup. Du Mali, en août 2020, en passant par la Guinée, le 05 septembre 2021 jusqu’au Burkina Faso en janvier 2022, sans compter les tentatives de putschs ayant échoué, la situation politique dans la région ouest-africaine n’a pas été un long fleuve tranquille.

Cette instabilité institutionnelle est venue se greffer à une instabilité sécuritaire multiforme. L’enlisement de cette insécurité a été d’ailleurs à l’origine des coups au Burkina et au Mali. Une bonne partie du sahel -Mali, le Burkina, le Niger- échappe au contrôle des Etats. Des forces djihadistes règnent en maîtres absolus, semant chaos et désolation face à des populations désemparées. Comment faire fonctionner une telle force ?

« Les chefs d’Etat ont décidé de ne pas dépendre des financements volontaires qui ne viennent jamais. Nous verrons comment financer les interventions de cette force avec nos propres moyens. Toutes les modalités seront examinées par nos experts », a précisé le Président de la Commission de la Cedeao, le gambien Dr Aliu Turay. Les chefs des armées des Etats membres de la Cedeao vont se réunir très prochainement pour plancher sur les contours de la mise en place de cette fameuse force.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com