Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Guinée : la junte militaire de plus en plus acculée à l'internationale...

CONAKRY- En Guinée, la junte militaire au Pouvoir est appelée à revenir sur une de ses décisions très controversées. Il s’agit de la dissolution du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). Selon Human Rights Watch cette décision prise par les autorités de la transition guinéenne, remet sérieusement en cause le retour du pays à un véritable processus démocratique.

Cette organisation internationale de défense des droits humains appelle le CNRD, à revenir sur cette décision, prise selon elle, pour des « motifs politiques ». Elle prévient que cette mesure très critiquée ne fait pas bon augure pour la transition et les prochaines élections 

« Cette mesure visant le FNDC ne fera qu’affaiblir davantage la démocratie en décourageant toute opposition significative », alerte Ilaria Allegrozzi, chercheuse senior sur l’Afrique centrale à Human Rights Watch.

Lire aussi-Guinée : Après avoir "dissout" le FNDC, Mory Condé ouvre un autre front visant les partis politiques

Les autorités militaires guinéennes devraient immédiatement revenir sur leur décision et permettre au processus d’élections libres et équitables de se poursuivre dans le plein respect des droits et libertés fondamentaux, a recommandé Human Rights Watch.

« Le gouvernement guinéen devrait annuler la dissolution du FNDC et mettre fin à l’ingérence dans les partis d’opposition et la société civile », invite Ilaria Allegrozzi, alors que selon elle, « le gouvernement de transition guinéen contrôle déjà étroitement l’espace politique ».

L’organisation appelle aussi les partenaires internationaux de la Guinée à faire pression sur la junte pour dénoncer ce « revers » et appeler à un retour au pluralisme politique et à un régime démocratique.

A suivre…

Africaguinee.com