Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Guinée-Mali-Burkina : l’UA brandit la "tolérance zéro" contre les putschistes…

MALABO-Réunis en session extraordinaire à Malabo en Guinée Équatoriale, les chefs d’État et de Gouvernement de l’Union africaine (UA), ont brandi la « tolérance zéro », par rapport aux changements anticonstitutionnels sur le contient.

« Nous condamnons sans équivoque toutes les formes de changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique et réitérons notre tolérance zéro à cet égard », ont martelé les chefs d’Etat dans leur communiqué final consulté par Africaguinee.com.

Faisant allusion à la Guinée, au Mali et au Burkina Faso, trois pays de l’Afrique de l’Ouest où des régimes civils ont été renversés entre août 2020 et début 2022, l’Union Africaine estime que ces coups d’Etat sont sources de problèmes pour le continent. Ces trois pays sont exclus de toutes les instances de décision de l’UA.

Lire aussi-Guinée : Ce que Mamadi Doumbouya « a dit » à l’émissaire de l’UA…

« Nous avons tous récemment assisté avec consternation et inquiétude au retour en force de coups d'État militaires dans certains de nos États membres. Nous assistons à la résurgence d'une pratique que l'on croyait révolue à jamais avec l'avènement d'un nouvel âge, qui promettait une ère démocratique… », a déploré le Président de la commission de l’UA Moussa Faki Mahamat.

Analyser les causes pour déterminer la thérapie

La stabilité des institutions démocratiques est une garantie pour le développement économique et social, selon le diplomate tchadien qui soutient que les ruptures avec les processus démocratiques entraînent des problèmes sur le continent. « Nous devons analyser les causes de la résurgence de l'usurpation militaire du pouvoir afin de déterminer la thérapie appropriée ».

Implication de combattants étrangers

Le président équato-guinéen, hôte du sommet, a affirmé que la recrudescence des changements anticonstitutionnels de gouvernement sur le continent, a augmenté entre 2021 et 2022. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo soutient que de nombreux coups d’Etat ont été générés ou causés par des facteurs externes avec l'implication de combattants étrangers et de mercenaires pour sauvegarder leur politique ainsi que leurs intérêts économiques. « Ceci constitue des menaces pour la paix et la sécurité sur le continent », a-t-il averti.

Soutien aux transitions politiques

Les chefs d’Etat de l’Union Africaine affichent cependant leur détermination à renforcer « l'efficacité » et la « durabilité » du soutien de l'UA à tous les États Membres en transition politique et en situation post-conflit. Ce, afin de construire une paix durable, d'enraciner la culture et la gouvernance démocratiques et d'empêcher la reprise des cycles de violence, dans le contexte de l’initiative Faire taire les armes en Afrique.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112a