Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Interdiction d’exporter des denrées : l’UFDG charcute la décision

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu ce samedi 29 juillet 2023 son assemblée générale hebdomadaire à son siège national de Conakry.

Kalemoudou Yanssané, l’un des vice-présidents du parti, a mis cette tribune à profit pour dénoncer vertement la décision du gouvernement interdisant l’exportation d’un certain nombre de denrées alimentaires pendant une période de 6 mois.

Selon lui, cette décision vise à décourager la production locale. Voici un extrait de son intervention relative à cette interdiction prise par le ministre du Commerce :

« Si vous fermez les frontières de la Guinée sous prétexte que le Gombo, l’oignon et autres provisions ne sont plus exportables, les autres pays de la sous-région peuvent également fermer leurs frontières. À Forécariah, par exemple, des tonnes de poudre de manioc entrent en provenance de la Sierra Leone, tout comme du Sénégal. Si cela continue, comment allons-nous vivre ? Et comment la production locale peut-elle être encouragée ? Le tronçon de la frontière de 115 km en Guinée et de 60 km au Sénégal a été financé par un don de l’Union Européenne pour faciliter les relations commerciales entre les deux pays, et bien d’autres encore. Si nous fermons nos frontières et qu’il n’y ait pas d’échanges commerciaux entre nous et ces pays. Cela signifie que ces routes financées par l’Union Européenne n’avaient pas besoin d’être financées par ces dons. Pour nous, c’est une mesure qui ne tient pas la route, elle vise à décourager la production locale. Et elle aura des conséquences sur l’économie du pays », a-t-il affirmé.