Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Justice : le président du Tribunal de Commerce poursuivi pour détournement

A travers un acte qu’il a pris ce jeudi 11 août 2022, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a instruit au Parquet général de Conakry d’engager des poursuites judiciaires contre le sieur Pierre Lamah pour détournement, corruption et complicité président du Tribunal du commerce.

Le montant incriminé porte sur cinq milliards quinze millions trois cent quatre-vingt-un mille sept cent cinquante francs guinéens (‪5 015 381 750‬ GNF).

Lisez plutôt la teneur dudit acte pris par Alphonse Charles Wright !

« Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique pénale du gouvernement visant notamment à lutter contre la criminalité, la délinquance, l’impunité en vue de la restauration de la confiance des justiciables à la justice, je vous enjoins d’engager des poursuites judiciaires contre Monsieur Pierre LAMAH et autres pour des faits présumés de détournement, de corruption et complicité.

En effet, il résulte du rapport de la mission d’audit de l’Inspection Générale d’Etat sur la gestion financière du Tribunal de Commerce de présumés de détournement, corruption et complicité. de Conakry, les faits présumés de détournement, corruption et complicité.

Le Tribunal de Commerce de Conakry a été créé par la loi L/0033/2017/AN du 14 juillet 2017, comme juridiction spécialisée dans le jugement des litiges commerciaux impliquant les commerçants (personnes physiques ou morales).

Sur le fondement de cette loi, les juges consulaires qui animent cette juridiction ont droit à une indemnité dont les montants et les conditions d’attribution sont fixés par arrêté conjoint (arrêté A/5971/MJ/MB/MC/CAB/2019 en date du 23 octobre 2019 fixant le montant de ces indemnités à ‪500 000‬ GNF par audience totalement supporté par le budget de l’Etat). Ainsi, de 2019 au début des audits le 29 novembre 2021, le Tribunal de Commerce de Conakry a bénéficié d’un montant total en termes de ressources pour son fonctionnement la somme de cinq milliards quinze millions trois cent quatre-vingt-un mille sept cent cinquante francs guinéens (‪5 015 381 750‬ GNF).

Ce montant est réparti comme suit:

En 2019, un transfert d’un montant total d’un milliard de francs guinéens (‪1 000 000 000‬ GNF) pour lui permettre de démarrer ses activités. En ressources internes, le Tribunal de Commerce de Conakry avait perçu la somme de cent quatre millions six cent soixante-dix mille (‪104 670 000‬ GNF);

En 2020, il a reçu une délégation de crédits d’un montant d’un milliard quatorze millions sept cent mille francs guinéens (‪1 014 700 000‬ GNF) et a recouvré la somme de deux cent trois millions quatre cent quarante mille francs guinéens (‪203 440 000‬ GNF) en ressources internes.

En 2021, deux délégations de crédits ont été octroyées au Tribunal de Commerce de Conakry : la première d’un montant de huit cent dix millions trois cent sept mille deux cent cinquante francs guinéens (‪810 307 250‬ GNF) et la seconde un milliard six cent vingt millions six cent quatorze mille cinq cent francs guinéens (‪1 620 614 500‬ GNF), soit un montant total de deux milliards quatre cent trente millions neuf cent vingt un mille sept cent cinquante francs guinéens (‪2 430 921 750‬ GNF). Il a reçu deux cent soixante un millions six cent cinquante mille (‪261 650 000‬ GNF) au titre des ressources internes.

Le montant total des ressources internes est de cinq cent soixante-neuf millions cinq cent soixante mille (‪569 560 000‬ GNF) suivant les tarifs des actes de justice prévu par l’article 2 de l’arrêté conjoint N°6292/MEF/MJ/SGG/2019 fixant les tarifs des actes de justice (60% pour le budget de l’Etat et 40% pour les greffes des juridictions ayant dressées les actes).

Il résulte de l’analyse des ressources et des dépenses de fonctionnement du Tribunal de Commerce de Conakry un solde non justifié (sur un total de ressources de cinq milliards quinze millions trois cent quatre-vingt-un mille sept cent cinquante francs guinéens (‪5 015 381 750‬ GNF), les dépenses totales effectuées par le Tribunal de Commerce de Conakry s’élève à quatre milliards sept cent quatre-vingt-dix-sept millions neuf cent dix-neuf mille deux cent cinquante un francs guinéens (‪4 797 910 251‬ GNF), soit une différence d’un montant de deux cent dix-sept millions quatre cent soixante deux mille quatre cent quatre-vingt-dix-neuf francs guinéens (‪217 462 499‬) GNF).

Outre ce montant, il a été révélé le paiement d’un montant total de quatre cent quatre-vingt-dix-huit millions cent mille francs guinéens (‪498 100 000‬ GNF) dans le cadre du fonctionnement au titre des salaires et indemnités qui auraient été payés au personnel administratif et d’appui.

De ce qui précède, dans l’intérêt de la moralisation de la vie publique, il vous est enjoint par la présente instruction écrite versée au dossier de la procédure, d’engager ou de faire engager les poursuites ou de saisir la juridiction compétente de telles réquisitions écrites que je juge opportunes, conformément aux dispositions de l’article 37 du Code de procédure pénale ».