Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

L’ANAD se réinvente : signature de la charte révisée en présence de Dalein via vidéoconférence

Récemment quittée par certains de ses partis membres au profit d’un nouveau regroupement politique, l’Alliance Nationale pour l’Alternance Démocratique (ANAD) tente de se donner une nouvelle identité. La quasi-totalité des formations politiques qui la composent ont à nouveau signé, ce lundi 24 juin, sa « Charte Révisée ». L’événement s’est déroulé au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), au quartier CBG, en présence d’autres partis politiques, dont un membre des Forces Vives de Guinée (FVG).

Le nouveau document a été présenté par Dr Diao Baldé du parti UGN. Parmi ses objectifs, on compte notamment : « promouvoir une démocratie pluraliste et participative en exigeant l’organisation à tous les niveaux (local, législatif et présidentiel) d’élections inclusives, libres et transparentes, dans le strict respect des bonnes pratiques et des lois électorales » ; et « développer des synergies entre les partis membres, et si nécessaire, nouer des alliances entre eux, afin de définir de manière concertée des stratégies de campagne susceptibles de garantir la victoire de l’ANAD et de ses composantes. »

Prenant la parole via visioconférence, Cellou Dalein Diallo, en exil politique, s’est évertué à expliquer le schéma prévu pour les éventuelles alliances électorales prévues dans le cadre de ce qui est devenu une « alliance politique ». Dans le même sillage, le président de l’UFDG prévient contre l’indiscipline au sein du groupe. Tout en reconnaissant aux partis membres leur autonomie et leur indépendance, l’ancien Premier ministre de Lansana Conté rappelle les limites que doivent respecter les membres de cette nouvelle version de l’ANAD. « On ne peut pas être dans une coalition, avoir des instances où nous devons discuter de tous nos problèmes, et au nom de la liberté d’expression, aller devant la presse pour s’attaquer aux collègues », défend-il. Et d’insister : « Cela va à l’encontre de la discipline de la charte, c’est contraire à la discipline des partis politiques… »

Les partis membres sont l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), l’UDRP de Dr Edouard Zotomou Kpogomou, le PS de Thierno Saïdou Bayo, le Parti des Ecologistes Guinéens « Les verts » d’Abraham Sylla, l’UNP de Dr Mady Soumah, le REM de Moussa Baldé, le RPR de Diabaty Doré, le PRP de Rafiou Sow, Guinée Moderne de Mamadou Bobo Diallo, l’UGN de Dr Diao Baldé, Nos Valeurs Communes d’Etienne Soropogui, Guinée En Marche (GEM) de Lounsény Dioubaté, et l’Alliance Démocratique pour le Renouveau (ADR) de Dr Hady Diallo.