Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La défense de Dadis demande la comparution de deux proches de Toumba : Le Juge Ibrahima Sory 2 Tounkara tranche…

CONAKRY-Alors que l’audition du colonel Claude Pivi se poursuit, les avocats de la défense de l’ancien président Moussa Dadis Camara ont brandi ce lundi 28 novembre, une pièce qui pourrait compromettre le commandant Toumba Diakité. Il s’agit d’un document versé au dossier de la procédure.
Ladite pièce a été signée par le commandant Aboubacar Diakité dit Toumba. Par celle-ci, il a décidé de l’affectation de 26 sous-officiers au régiment commando en sa qualité de commandant du régiment.

« Il y a à côté de sa signature deux autres noms, en l’occurrence Ibrahima Sano et Yacine Baldé. Ce sont des officiers qui vivent et sont en fonction. La Défense du Président Moussa Dadis Camara sollicite qu’il plaise au tribunal au moment venu de décider de leur comparution, selon le fondement de l’article 400 et suivants du code de procédure pénale », a plaidé l’avocat de Dadis Camara, maitre Pépé Antoine Lamah, au nom de ses confrères.

Une demande dont le ministère public n’a trouvé aucune objection. Par contre la partie civile a indiqué qu’à ce stade de la procédure, il serait important que les débats se poursuivent. « Pour la comparution des témoins, il y des formalités à accomplir », a rétorqué maître Amadou DS Bah.

Quant à la défense de Toumba Diakité, elle a qualifié la pièce brandie par les avocats de Dadis Camara de faux. « On vous demande de faire citer des personnes pour venir témoigner autour d’une pièce arguée de faux. Ce document n’est pas référencé, ni daté…la signature même est encombré par le cachet. Toumba ne signe pas comme ça. Nous estimons qu’il y a lieu de rejeter la demande purement et simplement », a répliqué maitre Paul Yomba Kourouma.

Le juge tranche…

Dans sa décision, le président du tribunal, Ibrahima Sory 2 Tounkara, a mis cette question en suspens. « Le moment venu, le tribunal décidera de l’opportunité de la citation de ces signataires devant le tribunal », a tranché le juge. L’audience se poursuit. Vous pouvez suivre ci-dessous les débats dans les conditions du direct.

A suivre…

Africaguinee.com