Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Labé : le ministre Alpha Bacar Barry lance les épreuves des examens de sortie

Print Friendly, PDF & Email

Les examens de sortie session 2021-2022 ont débuté ce lundi 6 juin 2022, sur toute l’étendue du territoire national. A Labé, c’est le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle qui a présidé le lancement officiel des premières épreuves. C’est l’ENI-CFP qui a servi de cadre à cette cérémonie en présence des membres du gouvernement dont la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Docteur Diaka Sidibé, du gouverneur de région, Colonel Robert Soumah ainsi que des responsables de l’Enseignement technique à Labé.

« Les élèves, les enseignants, les encadreurs et les surveillants ont reçu les moyens d’organiser ces examens à temps. Beaucoup de sérénité au sein des élèves du fait qu’ils soient à la fois préparés  mais aussi les conditions d’examen sont suffisamment réunies. Et puis en dernier lieu, la note de satisfaction va aussi à l’endroit de tout le personnel de l’encadrement et le personnel enseignant qui se mobilisaient. Et nous aurons des examens inchallah qui seront d’une qualité acceptable. Beaucoup de sérénité pour les élèves et beaucoup de sérieux et beaucoup d’application pour les surveillants. Je souhaite également que l’on soit à la fois responsable. Quand on est surveillant dans une salle de classe et que l’on se dise, c’est les enfants d’autrui qu’on est en train de surveiller et qu’une meilleure application dans la surveillance pourrait permettre à ces enfants de s’appliquer. Nous allons utiliser les épreuves pratiques pour pouvoir régler un certain nombre de problèmes d’infrastructures mineures. Tous les apprenants hors l’ENI vont s’appliquer sur des pièces utiles et vont réaliser des choses dans leur école qui soient à la fois utiles parce que dans le passé, ce n’était pas des œuvres utiles, c’étaient des œuvres poubelles qu’on faisait. Ça, c’est la première chose. La seconde chose, c’est qu’il y a une utilisation de digital pour accélérer le processus de collecte et de traitement de données liées aux corrections. Cette année, c’est un tremplin pour nous pour pouvoir recueillir, l’ensemble des irrégularités qui pourraient se faire, des insuffisances mais aussi des améliorations et des pistes de solutions que l’on pourrait engager pour avoir des examens de qualité, l’année prochaine », dira le ministre Alpha Bacar Barry.

Interrogé à son tour, l’inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de soutenir qu’ils ont 1804 candidats qui font cet examen de sortie dans sa juridiction.

« Le nombre de candidat est de 1804. Parmi les 1804, nous avons 1158 femmes et c’est ce qui fait déjà 64% des effectifs de la région. Les étudiants au niveau des institutions de l’État, je voudrais parler du CFP, de l’ENI, les écoles de soins de santé qui ont présenté 1017 candidats. Alors, c’est qui fait que plus de 60% de l’effectif global de l’ensemble des candidats. Il existe quatre centres et nous avons 12 filières », a expliqué Balla Moussa Keita.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé 

+224 620 44 25 83