Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Labé. Le responsable de l’aéroport suspendu par le ministre Yaya Sow : « je n’ai trouvé que des maquis là-bas »

Print Friendly, PDF & Email

L’imerssion gouvernementale à Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée, fait une seconde victime non des moindres. Après la suspension du chargé des examens de la DPE de Labé pour substitution de candidat par le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, cette fois-ci c’est le ministre des Transports et des Infrastructures qui fait parler de lui.

Suite à  une visite inopinée qu’il a effectuée à l’aéroport de Labé ce mercredi,  8 juin 2022, avec une forte délégation, Yaya Sow après un constat des lieux, a suspendu sur le champ le commandant de l’aéroport. Sur les raisons, le chef du département des transports a parlé

<<Mon constat à l’aérodrome de Labé est catastrophique, il n’est pas du tout bon. Ce n’est plus un aéroport, c’est devenu un lieu de loisir. Je n’ai trouvé que des maquis là-bas, ce n’est pas quelque chose qui est bon, ni pour l’image de Labé, ni pour l’image de la République de Guinée. Parce que des étrangers viennent beaucoup ici. Si l’aéroport est transformé en un lieu de vente des boissons alcoolisées, ce n’est pas une bonne chose pour la sécurité des aéronefs qui arrivent ici. Donc pour des mesures conservatoires, j’ai décidé de suspendre le responsable de l’aéroport de Labé et ensuite, j’ai demandé à ce que tous les maquis soient fermés. Le responsable de l’aéroport est là depuis 2016, il n’a pas pris des mesures appropriées pour fermer ces maquis », fustige Yaya Sow. 

Interrogé sur sa suspension, le désormais ex-commandant de l’aéroport de Labé, dit avoir pris toutes les dispositions pour faire face à ces réalités cités par le ministre. Mais en vain.

« J’ai un contrat dignement signé par l’agence des navigations aériennes. Les restaurants qui se trouvent à l’aéroport paient des taxes normalement. Nous avons un bar restaurant pas un maquis. Je ne peux pas vous mentir, à l’intérieur du restaurant, on y retrouve du riz et des boissons alcoolisées. Il fut un moment, j’ai interdit beaucoup de choses à l’aéroport, je suis sur les lieux chaque jour jusqu’à 18h. Le ministre m’a traité de menteur», réagit  Mamadou Sita Bah.

Au moment où nous quittions les lieux le ministre a promis de faire remplacer Mamadou Sita Bah le plus rapidement possible. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

620 44 25 83