Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Massacre du 28 septembre- Considéré comme le cerceau de l’opération, Marcel Guilavogui nie…et charge Toumba (interrogatoire)

Considéré comme le cerveau de l’opération ayant conduit à des exactions commises le 28 septembre 2009, au stade du même nom, le capitaine Marcel Guilavogui, jeune officier supérieur de l’armée guinéenne qui séjourne à la maison centrale de Conakry depuis plus d’une décennie, lors de son interrogatoire du fond lu par le greffier audiencier à l’ouverture du procès le mercredi dernier, a nié, à l’image de ses co-inculpés, toutes les infractions qui lui sont reprochées. Il soutient que c’est Aboubacar Diakité dit Toumba  qui a dirigé l’intervention de la garde présidentielle au stade. 

« Lors de son interrogatoire au fond, Marcel Guilavogui, adjoint du lieutenant Toumba à l’époque des faits, déclare que le 28 septembre 2009 il était malade, alité en raison d’un accident de la circulation survenu la veille à Kipé. 

Il affirme ne pas avoir été tenu informé des dispositions prises en amont de la manifestation, ne pas avoir été au stade  et n’avoir commis aucune des infractions qui lui sont reprochées, nie avoir refusé l’admission des leaders blessés à la clinique Ambroise Parè sous la menace des armes. 

Il affirme ne rien savoir de l’existence des fosses communes ou l’enlèvement des cadavres. Il soutient que c’est Aboubacar Diakité dit Toumba qui a dirigé l’intervention de la garde présidentielle au stade »

Transcription: Mamadou Yaya Barry