Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Mines: modification de l’octroi d’une concession appartenant à un ancien proche d’Alpha Condé

Conakry, le 21 juin 2023 – Dans un décret publié sur les antennes de la Radio Télévision Guinéenne (RTG), ce mercredi 21 juin 203, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a procédé à la modification des termes de l’octroi d’une concession minière à Mirage Kebo Énergie SAU, une compagnie appartenant à Maadjou Barry dit Barry Angola, un proche de l’ancien président Alpha Condé. Cette décision vise à réguler et à renforcer les conditions entourant cette activité extractive importante dans les préfectures de Gaoual et Télémélé.

Le décret accorde à la société Kebo Énergie SA, dont le siège social est établi dans le quartier Almamya à Kaloum, une concession minière de bauxite couvrant une superficie de 204 371 km2. Conformément à l’article 39 du Code minier, la durée de validité de cette concession minière est fixée à 25 ans, renouvelable, offrant ainsi une base solide pour l’exploitation et l’investissement à long terme.

En vertu de l’article 194 du Code minier, le titulaire de la concession minière est tenu de faire une déclaration préalable à la direction nationale des mines un mois avant l’ouverture des travaux et trois mois avant la fermeture de la mine. Ces mesures visent à assurer une exploitation responsable et transparente des ressources minières, tout en garantissant la sécurité et la préservation de l’environnement.

Le décret stipule également que, conformément à l’article 108 du Code minier, la société Kebo Énergie SA doit prioritairement employer des Guinéens dotés des compétences requises. Cette disposition encourage l’emploi local et contribue au développement économique et social du pays.

En vue de promouvoir la durabilité et la responsabilité sociale, la société Kebo Énergie SA est tenue de constituer une provision pour la restauration du gisement. Selon les dispositions de l’article 178 du Code minier, cette provision doit représenter un montant maximum de 10% du bénéfice imposable de l’entreprise à la fin de chaque exercice.

Le décret précise également les institutions et les organes gouvernementaux responsables de l’application des dispositions énoncées. Le Centre de Promotion et de Développement Minier, la Direction nationale des Mines, la Direction nationale de la Géologie, les Directions régionales des Mines et de la Géologie de Boké et de Kindia, ainsi que les Directions préfectorales des Mines de Gaoual et de Télémélé, sont tous chargés de veiller à l’application et au suivi de ce décret.

Cette modification de l’octroi de la concession minière vise à renforcer les réglementations, à favoriser la transparence et à maximiser les avantages socio-économiques pour la Guinée.