Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Nettoyage annoncé au sein des différents partis politiques : « c’est une décision salutaire » (Abdoulaye Kourouma, RRD)

Print Friendly, PDF & Email

Suite au communiqué du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation annonçant une mission au niveau des sièges  des différents partis politiques. Joint par Mediaguinee, ce jeudi 11 Août, le président du parti RRD, Abdoulaye Kourouma, a salué cette décision, tout en demandant au ministre Mory Condé de ne pas reculer.

« Quand j’ai vu le communiqué hier, j’étais très content. Et, nous au niveau de notre parti, nous accueillons le communiqué à bras ouverts. Nous sommes disposés à recevoir la mission. Et, à coopérer avec la mission », a déclaré le président du parti RRD, Abdoulaye Kourouma. 

Et d’ajouter ceci : « Je crois que c’est un départ pour décanter cette question des partis politiques. On ne peut pas continuer à se réclamer parti politique sans être dans les normes. Sans avoir un minimum de bases d’exercer ses activités ». Rappelant que : »Ce n’est pas aussi la 1ère mission. Le gouvernement d’Alpha Condé avait fait la même chose. Ils avaient envoyé une mission dans les QG des différents partis politiques où ils ont demandé les PV des partis politiques,  le numéro des comptes des partis politiques, les statuts et règlement, le contrat du bail si vous êtes en location. Et, si vous êtes sur votre propre domaine, les documents afférents à ça. Et, même le nombre de la logistique que vous avez. Vos rapports d’activités. Vraiment, c’était une chose qui pouvait nous permettre de décanter le nombre de partis politiques. Il y a beaucoup de gens qui se réclament leaders politiques, ils ne sont fondés que par le document qu’on appelle l’agrément. A part ça, ils n’ont ni un lieu de rencontres. On ne peut pas créer un parti politique et attendre les situations comme la transition pour aller se présenter que je suis leader politique.( …). Moi, je suis vraiment d’accord et nous sommes disposés à coopérer et à travailler avec le ministère de l’Administration du Territoire. D’ailleurs, nous allons leur écrire que nous sommes disposés à les recevoir à leur convenance à notre siège ».

« Tout ce que je peux dire au ministre de l’Administration du Territoire, c’est de ne pas reculer. S’il a commencé, c’est de vraiment continuer à décanter les choses », a t-il insisté.

Elisa Camara                                                    

+224654957322