Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Niger : Mamadi Doumbouya apporte son soutien à l’armée et rejette les sanctions de la CEDEAO

Le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) dirigé par le colonel Mamadi Doumbouya a publié un communiqué lundi, exprimant sa solidarité envers le peuple du Niger tout en se dissociant des sanctions imposées par la CEDEAO à la suite du renversement du président Mohamed Bazoum par l’armée.

Dans le communiqué signé par le chef d’état-major général des armées, Ibrahima Sory Bangoura, le CNRD souligne que depuis le 26 juillet 2023, le peuple de Guinée, sous la direction du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), suit attentivement l’évolution de la situation socio-politique au Niger. La prise de responsabilité par le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) a suscité l’intérêt et le soutien des autorités guinéennes envers les braves populations du Niger.

Le CNRD salue l’esprit républicain et la maturité des Forces de Défense et de Sécurité nigériennes qui ont fait preuve de patriotisme en cherchant ensemble des solutions aux problèmes auxquels leur nation était confrontée.

Dans un esprit panafricaniste, le CNRD exprime sa solidarité envers la population nigérienne et encourage les nouvelles autorités du CNSP à œuvrer pour la stabilité et l’unité nationale au Niger et dans toute la Sous-Région.

Cependant, le CNRD exprime son désaccord concernant les sanctions préconisées par la CEDEAO, y compris une intervention militaire, estimant que de telles actions pourraient entraîner un désastre humanitaire aux conséquences dévastatrices qui dépasseraient les frontières du Niger. Par conséquent, le CNRD a décidé de ne pas appliquer ces sanctions qu’il considère illégitimes et inhumaines, et enjoint la CEDEAO à reconsidérer sa position.

Le CNRD souligne également que l’intervention militaire contre le Niger pourrait entraîner la dislocation de la CEDEAO, tandis que les peuples frères du Mali, du Burkina-Faso, du Niger et de la Guinée aspirent à davantage de reconnaissance et de respect de leur souveraineté.

Le communiqué du CNRD clarifie que les sanctions prises et les menaces proférées lors du sommet du 30 juillet 2023 n’engagent en aucun cas la République de Guinée.

Le CNRD insiste sur le fait que, face aux tragédies humaines que vivent les jeunes populations de l’espace CEDEAO en Tunisie et en Méditerranée, les dirigeants de la sous-région devraient concentrer leur attention sur les enjeux stratégiques et socio-économiques afin de répondre aux aspirations de leur peuple plutôt que de se focaliser sur le sort des présidents déchus.

En conclusion, le CNRD réaffirme son soutien au peuple nigérien et exhorte à la préservation de l’unité et de la cohésion nationale au Niger.

Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué du CNRD :

Un décryptage de Kadiatou N’Diaye