Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Prévention contre la drogue en Guinée : La campagne d’information et d’éducation préventive contre l’usage de drogues s’achève à l’ISIC de Kountia

Conakry-Guinée : Pour prévenir la lutte contre la drogue en Guinée, principalement en milieu éducatif, une campagne d’information et d’éducation préventive contre l’usage de drogues a été lancée le 15 décembre 2021 à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia. Cette campagne a pris fin cet-après 31 mai 2022 à l’Institut de l’information et de la communication de Kountia (Conakry).

En effet, après les campagnes au sein des institutions d’enseignement supérieur dans les huit régions administratives du pays entre le mois décembre 2021 et mars 2022, l’heure est à la place des universités publiques et privées de Conakry, qui a débuté le jeudi 26 mai dernier à l’Institut supérieur des sciences de l’éducation de Guinée (ISSEG). A tour de rôle s’en est suivi les universités de privées à l’occurrence, la source, l’UNIC et qui s’est achevée ce mardi 31 mai à l’Institut de l’information et de la communication (ISIC).

L’objectif de ces campagnes est d’expliquer aux étudiants les conséquences de l’usage et du trafic de drogues qui menacent toutes les communautés.

Pendant ces causeries d’information et d’éducation préventive contre l’usage de drogues en milieu universitaire, les conférenciers de l’IIFPIDCA ont respectivement  exposé sur les stratégies mondiales de lutte contre la drogue, la problématique du phénomène de la drogue en Guinée, quelques résultats sur les drogues, la présentation de l’IIFPIDCA, la présentation des drogues, les effets et les conséquences de drogues, tant au niveau sanitaire, social et économique.

Toutefois, au cours des échanges, les étudiants, encadreurs et les cadres de l’Institut itinérant de formation et de prévention intégrées contre la drogue et autres conduites addictives (IIFPIDCA), ont débattu de manière scientifique et responsable la problématique de ce fléau qui gangrène notre société et menace dangereusement la jeunesse de notre pays.

Pour le Directeur Général de l’IIFPIDCA, Dr Thierno Bah, ces campagnes s’inscrivent dans la dynamique d’une sensibilisation citoyenne afin de réduire l’offre et la demande de drogue. «La réduction de la demande de drogues ou la  prévention  primaire, secondaire et tertiaire.  La  prévention primaire concerne les sujets qui n’ont pas connu d’abus de drogue, les sensibiliser sur la nécessité, pour la préservation de leur santé. La prévention secondaire concerne les sujets toxicomanes en état de traitement et qui ont acceptées l’aide des structures spécialisées. Enfin, la prévention tertiaire qui concerne les toxicomanes traités et guéris. Elle vise à les sensibiliser et à les mobiliser autour de projets et activités socioéconomiques susceptibles de leur redonner espoir et ressources pour une vie normale», a-t-il expliqué.

En revanche, ces campagnes ont été aussi ponctuées par la mise en place dans chaque structure universitaire par le Comité de prévention contre la drogue (CPD), perçu comme un démembrement de l’IIFPIDCA, dans le cadre de la prévention contre la drogue en milieu universitaire guinéen.

 Amara Touré