Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Revalorisation des pensions : le Directeur général de la CNSS justifie la décision

Le Gouvernement guinéen a décidé de la revalorisation des pensions des retraités à hauteur de 70%. Ce qui a été fortement salué au niveau de l’opinion publique, mais surtout par les personnes concernées. Lors d’une conférence de presse qu’il a organisée ce 3 décembre 2022, le Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Bakary Sylla, a expliqué les raisons de ces augmentations.

D’entrée de jeu, Bakary Sylla a d’abord indiqué que pour le Colonel Mamadi Doumboya, « tous les Guinéens ont droit à la sécurité sociale, notamment les personnes les plus vulnérables à savoir les personnes du troisième âge et les enfants mineurs. »

C’est pour cette raison, dit-il, dès qu’il a été nommé, qu’ il s’est attelé à faire  un diagnostic pour faire les états des lieux de la situation financière et administrative héritée. Ce constat lui a permis, dit-il, de comprendre les maux dont souffrait la CNSS et d’engager des réformes : « Nous avons aussitôt lancé une opération de sécurisation du recouvrement des cotisations sociales à travers un contrôle drastique des déclarations sociales effectuées par les entreprises, la sécurisation de la facturation, l’édition des quittances et du quitus social. Nous avons maitrisé les dépenses techniques notamment le paiement des pensions, des allocations familiales, des évacuations sanitaires… Les efforts mobilisés nous ont permis de constituer les réserves techniques de la CNSS en vue de garantir la viabilité du régime de base de protection sociale que nous gérons afin d’améliorer les conditions de vie de nos assurés sociaux. Après le redressement financier qui nous a permis de reconstituer les réserves techniques, conformément à la vision du chef de l’État, du CNRD et du Gouvernement, la CNSS ayant à présent une nouvelle capacité de redistribution, fera ressentir le fruit des réformes engagées à nos assurés notamment les pensionnés et les allocataires. »

Parlant des augmentations des pensions, Bakary Sylla, affirme que le Gouvernement a répondu  au cri des cœurs des pensionnés : « Pour les pensions, il y a eu trois niveaux d’augmentation à savoir : 120 % pour les plus petites pensions généralement perçues par les veuves et les orphelins ; 85% pour les pensions intermédiaires ; 50 % pour les plus grandes pensions. Cela fait en moyenne 70 % d’augmentation. En francs guinéens, c’est plus de 60 milliards de dépenses supplémentaires par année qui seront ainsi distribués aux retraités pendant les 30 ou 40 prochaines années sans avoir un franc de dette pour la génération suivante. C’est une performance exceptionnelle rendant compte de l’écart entre la revalorisation et l’inflation qui se situe autour de 10%. […] Pour les allocations familiales, la revalorisation est de 200%. Nous avons répondu au cri de cœur des pensionnés qui, depuis longtemps, sollicitent une telle revalorisation, mais aussi la mensualisation de leur droit. »

Plus loin, il a fait savoir que la décision de la revalorisation des pensions de retraite est consécutive à l’évolution de la démographie mais aussi et surtout l’évolution des salaires. «  C’est un bon exemple du processus décisionnel qui intègre le dialogue social entre les représentants des salariés, du patronat et le gouvernement, mais aussi de calcul sur le long terme », a-t-il précisé.

Le Directeur général de la CNSS a ensuite demandé aux pensionnés qui sont au billetage de passer au virement bancaire ou au Banking mobile, ceci dans le but de « leur faciliter davantage la perception de leur droit ».