Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tourisme : la journée mondiale célébrée en différé autour d’une table ronde, à Conakry

Célébrée le 27 septembre de chaque année, la journée mondiale du tourisme a été célébrée en différé ce vendredi 30 septembre 2022, à Conakry.
À cette occasion, le ministère de la culture, du tourisme et de l’artisanat a réuni les organisations faîtières autour d’une table ronde sur le thème «Repensez le tourisme». L’objectif était de réunir les secteurs public et privé pour discuter ensemble des voies et moyens pouvant permettre la relance des activités touristiques en République de Guinée.

Selon Oumar Diabola, Directeur national du tourisme et de l’hôtellerie, pour permettre un décollage rapide du secteur, ce type de rencontre sera perpétuel.
« Nous avons eu l’initiative d’appeler les faîtières pour parler du tourisme qui respire, de l’hôtellerie qui parle de la culture d’une manière générale pour se réunir autour d’une table afin de discuter des enjeux du secteur. C’est pour vous dire que nous n’allons pas nous limiter à cette rencontre d’aujourd’hui. Ce sera perpétuellement organisé et il y aura des interlocuteurs entre le secteur public et le secteur privé pour pouvoir cerner à tout moment les vrais problèmes et envisager des solutions pour le décollage de ce secteur », a-t-il déclaré.

Rappelant la mission de l’Office National du Tourisme, Kadé Camara, la Directrice Générale de l’ONT a mis l’occasion à profit pour demander l’accompagnement des autorités pour le développement des sites touristiques.
« L’Office National du Tourisme qui a pour vocation de faire la promotion du tourisme en Guinée, a principalement commencé à faire un recensement des sites touristiques. On avait une liste qu’on est en train de mettre à jour et avec cette liste, on a déjà commencé à créer un catalogue de projets. On a recensé un très grand nombre de sites qui manquent d’aménagements et qui ont vraiment de forts potentiels. Et on a sélectionné quelques uns qu’on peut viabiliser dans un bref délai. On est en train de finaliser un catalogue de projets afin de pouvoir mettre ça à la disposition du secteur privé, des investisseurs, des institutions pour qu’ensemble on puisse développer ces différents sites », a-t-elle expliqué.

Jacques Théa, président de la Fédération Patronale du Tourisme et de l’Hôtellerie souligne : « Nous sommes très contents du fait que le cadre là soit mis en place aujourd’hui afin de déterminer nos problèmes et aider le ministère dans leur ligne de développement parce que quelque soit le travail qu’ils vont faire, il revient au privé de les accompagner parce que c’est un secteur où les 80% sont privés. C’est pourquoi, nous voulons avoir un cadre de concertation, un cadre d’échange pour pouvoir faire avancer vraiment ce secteur là qui devrait même être devant les mines parce que c’est un secteur qui ne va jamais tarir. C’est à vie », dira-t-il.

Maciré Camara