Guinea
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Un accident fait deux morts  à Kouroussa : une équipe d’éclaireurs de la Présidence accusée, le préfet nie

Correspondant à Kankan, Haute Guinée
Téléphone : +224 620008985

Image d'archive

On vient de l’apprendre, l’un des nombreux véhicules transportant des personnes devant ayant quitté la capitale Conakry pour rallier Kankan où le chef de l’État est annoncé ce mardi 27 juin 2023, a violemment percuté une moto à Moussaya, une localité située à mi-chemin entre Dabola et Kouroussa. Cet accident a fait deux morts sur place, un homme et son fils. L’information a été confirmée à Guinéenews par un habitant de Kouroussa ayant requis l’anonymat. (Photo d’archives)

« L’accident est survenu un peu plus tôt dans la matinée. Les corps des deux victimes ont déjà été admis à la morgue de l’hôpital préfectoral de Kouroussa. En effet, un père de famille nommé Alpha Chérif se rendait en moto à Dabola pour la fête avec son fils Mamadi Chérif qui devait également se marier là-bas. C’est au niveau de Moussaya, un village en bordure de la route, qu’ils sont entrés en collision avec un des véhicules appartenant à l’équipe d’éclaireurs du président de la République. Et c’est sur place qu’ils ont perdu la vie », nous a confiés notre interlocuteur au bout du fil.

À la question de savoir si le cortège en question était composé de civils ou de militaires, il précise :  » il y avait à la fois des militaires et des civils. Cependant, après avoir percuté le monsieur et son fils, ils n’ont même pas daigné s’arrêter. Ils ont continué leur chemin comme si de rien n’était. Quelques temps après, nous avons vu deux véhicules se détacher du cortège. Les occupants de ces véhicules sont venus à la morgue pour prendre connaissance de la situation avant de présenter leurs condoléances à la famille des victimes », a-t-il ajouté.

Quant à la question de savoir qui était à la tête de ce cortège, notre source déclare : « nous ne le savons pas. Car, ils ne se sont pas du tout arrêtés ».

Il convient de noter que ce n’est pas la première fois que des véhicules des autorités de la transition soit impliqués dans des accidents ayant entraîné des pertes en vies humaines.

Par ailleurs joint par Guinéenews, le préfet de Kouroussa a confirmé l’information, mais rejette catégoriquement toute implication d’une quelconque autorité dans cet accident.