Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ces métiers « très en pénurie » au Luxembourg

Face à la pénurie de main d’œuvre qui touche le Luxembourg, le ministère du Travail a mis en place, depuis ce 1ᵉʳ septembre, une nouvelle loi permettant de faciliter l’embauche de ressortissants de pays tiers. Mais quels sont les métiers qui peinent le plus à recruter ? L’Adem a fourni des réponses.

Recruter en dehors de l’Europe : voilà en quelques mots comment résumer la nouvelle loi mise en place vendredi dernier par le ministère du Travail au Luxembourg. Faute de trouver des professionnels qualifiés dans ses rangs, le Grand-Duché souhaite ainsi s’ouvrir davantage.

Mais quels sont ses métiers qui peinent à recruter au sein même de la Grande Région et de l’Union européenne ? L’Adem en a listé 30, jugés « très en pénurie ».

  1. Analyste de crédits et risques bancaires
  2. Chargé de clientèle bancaire
  3. Cambiste
  4. Couvreur, zingueur, aide couvreur
  5. Façadier
  6. Ingénieur
  7. Chef de ligne de production
  8. Opérateur de centre d’usinage, tourneur-fraiseur
  9. Agent de maintenance industrielle, électromécanicien
  10. Électronicien
  11. Aide-soignant
  12. Infirmier
  13. Psychologue, psychanalyste
  14. Assistant social
  15. Éducateur de jeunes enfants
  16. Éducateur socio-éducatif
  17. Avocat, conseiller fiscal, fiscaliste, juriste
  18. Astronome, biochimiste, généticien, pharmacien, roboticien
  19. Analyste financier
  20. Expert-comptable, auditeur interne
  21. Comptable, gestionnaire paie
  22. Contrôleur de gestion
  23. Chef de projet en organisation, responsable développement durable et RSE
  24. Data analyst, chargé d’études de marché, statisticien
  25. Chargé de recrutement, gestionnaire des carrières, DRH
  26. Assistant chef de produit
  27. Administrateur de bases de données, administrateur réseaux
  28. Analyste décisionnel, développeur
  29. Architecte fonctionnel de système d’information
  30. Chef de projet maîtrise d’ouvrage

Cette liste se base sur des données objectives, rappelle l’Adem, comme le nombre de postes vacants, de demandeurs d’emploi inscrits pour le même métier, de postes déclarés pour lesquels aucune mise en relation d’un candidat correspondant au profil recherché n’a pu être effectuée. Pour ces professions, un certificat sera désormais délivré dans un délai de cinq jours ouvrables.