Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Moselle : tout casser pour relâcher la pression à Moulins-lès-Metz

Romain Boog a créé « Have Fun », un défouloir situé dans l’une des cellules du complexe multiloisirs Loisirama situé sur la zone Actisud à Moulins-lès-Metz. (photo Karim Siari/Le RL)

Il y a sept mois, Romain Boog a ouvert «Have fun», un défouloir, au sein du complexe Loisirama. Chaque jour, il offre à ses clients les moyens d’évacuer en mettant à leur disposition une salle dans laquelle ils ont le droit de tout détruire. Effet relaxant garanti.

«Ma mère était assistante familiale. Toute mon enfance, je l’ai vue accueillir à la maison des enfants en grand mal-être qui n’avaient pas eu une vie facile», explique Romain Boog, 35 ans, gérant du défouloir «Have fun». C’est en regardant la série télé 9-1-1, dans laquelle des pompiers de Los Angeles se rendent dans un défouloir, que lui vient le déclic.

Et si ces jeunes avaient eu la possibilité d’exprimer leur colère en démolissant tout ce qui leur tombe sous la main ? Aussi, le bûcheron de formation a-t-il revu son plan de carrière et monté son entreprise, «Have Fun», un défouloir situé dans l’une des cellules du complexe multiloisirs Loisirama situé sur la zone Actisud à Moulins-lès-Metz.

«Besoin d’évacuer»

«Have fun» se situe au premier étage. Romain Boog, qui gère seul son établissement, accueille les clients, jusqu’à une vingtaine par jour. «Aussi bien des quadragénaires banquiers au Luxembourg qui veulent se décharger de la pression de leur travail que des enfants et des ados qui ont besoin d’évacuer.» Les créneaux d’une demi-heure se réservent à l’avance. Une fois sur place, on part enfiler sa tenue. Combinaison, plastron, surchaussures, cagoule, casque et gants. «Plus un seul cm² de peau ne doit dépasser», en raison des éclats de verre ou de métaux. Puis on choisit son «arme». Romain dispose l’arsenal sur le comptoir. Manche de pioche, marteau, pied de biche, maillet… «De la moins lourde à la plus lourde. De la moins destructrice, à la plus destructrice.»

Tri et recyclage

L’hôte vous conduira ensuite jusqu’à votre salle de jeu. «Vous pouvez tout détruire !». Mais interdiction formelle de s’en prendre aux murs ! Dans chacune des 4 pièces pour adultes, ont été amoncelés de la vaisselle, des bouteilles, des meubles, des vieux réfrigérateurs hors d’usage… Où trouve-t-il toutes ces merveilles ? « Je me fais livrer par un ferrailleur de Florange. Une fois par mois, je reçois des bennes de 30 m³ de matériel que je stocke dans ma réserve », explique-t-il. Les débris sont ensuite triés à des fins de recyclage. Et pour ceux qui voudraient s’y mettre à plusieurs, Romain Boog peut également mettre à disposition, sur le parking, une voiture à démolir. «Une activité très prisée pour les enterrements de vie de garçon ou de jeune fille», assure-t-il.

Détente et endorphines

Une fois passées les premières secondes, le temps de s’habituer à la tenue et au maniement de l’outil, il ne reste plus qu’à lancer sa playlist à l’enceinte connectée et c’est parti pour une demi-heure de «cassage» en toute liberté. À la fin de la séance, c’est totalement détendu et débordant d’endorphines que l’on regagne le vestiaire. Et si le pied de biche devenait le nouvel ingrédient du bien-être ?

Sandrine Issartel