Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

[Natation] Kemp, 8e junior au monde !

Finn Kemp a porté haut les couleurs luxembourgeoises en Israël.

Finn Kemp, qui a battu la MP 18 ans de Laurent Carnol, s’est qualifié pour la finale mondiale du 200 m brasse où il s’est classé 8e.

C’était le gros objectif de sa semaine israélienne. Seul Luxembourgeois engagé sur les championnats du monde juniors, Finn Kemp avait depuis longtemps coché la date du 7 septembre. C’est en effet ce jour que se tenait sa course de prédilection : le 200 m brasse.

On savait que le jeune homme de 18 ans était en forme. Qualifié lundi pour les demi-finales sur le 100 m brasse, avec deux records personnels et une MP 18 ans à la clef, il avait enchaîné avec un nouveau PB sur le 200 m 4 nages. Mercredi, il était tout près de son meilleur temps sur le 50 m nage libre, qui est loin d’être sa distance de prédilection. Bref, il était prêt pour hier!

Et effectivement, ça s’est très bien passé : «Dès l’échauffement, je savais que ça irait vite. La veille, on avait fait un petit placement en brasse et on a vu que j’étais à l’aise», explique-t-il. Confirmation dans sa série, la troisième sur cinq, où il prend la troisième place. Mais ce qui compte, c’est le chrono. Et il est impressionnant. Alors que son record personnel était de 2’17« 87, temps qui lui avait permis de se qualifier pour la finale des Euros juniors, en juillet à Belgrade, il va exploser ce temps. Sa nouvelle marque de référence? 2’16« 51. Au-delà d’un record personnel pulvérisé, il en profite pour s’emparer de la MP des 18 ans, 2’16« 81 par un certain… Laurent Carnol. Un temps, il faut le signaler, nagé à l’époque en petit bain! Voilà qui en dit long sur la performance de Finn Kemp. Et cerise sur le gâteau, ce temps était le 8e de l’ensemble des séries, donc synonyme de qualification pour la finale mondiale. Après la finale européenne.

Le principal intéressé était très satisfait de sa perf : «C’était presque la course parfaite. Sur les premiers 100 m j’étais très facile, j’avais de la marge. Ça a commencé à être plus dur aux 150 m. Mon but était d’abord de battre mon record personnel, c’est fait de presque 1« 5, c’est très bien. Je ne savais pas que j’avais battu la MP 18 ans. Je me concentre sur ma course sans me préoccuper du reste.»

Encore le 50 m brasse au programme

L’après-midi, il ne pourra éviter la 8e et dernière place de la finale, à plus de deux secondes de son adversaire le plus proche : «C’était un peu difficile. Je n’étais pas nerveux. Mais je pense qu’il manquait un peu le feu du matin. Il manquait un petit quelque chose.» Malgré tout, avec 2’17« 16, il signe son deuxième meilleur temps sur la distance. Ce qui prouve qu’il a clairement élevé son niveau de base. Il ne faut pas oublier que la saison a été très longue : «Cela fait quatre semaines que certains ont attaqué la préparation de la saison 2023/2024. Moi, je suis encore dans la saison 2022/2023.»  Une saison qu’il a débutée avec un meilleur temps sur le 200 m brasse de 2’18« 45, à l’Euro Meet.

Le tout alors que son quotidien a été bouleversé puisqu’il est désormais installé en Floride où il s’entraîne pour les Sarasota Sharks, une énorme équipe américaine. C’est là qu’il prend ses marques et règle des soucis de jeune adulte, comme le permis de conduire, qu’il a obtenu. Avant de goûter à deux semaines sans natation, il lui reste un dernier rendez-vous. Ce matin, il dispute les séries du 50 m brasse. Avec pour principal objectif, une nouvelle fois, d’aller chercher un record personnel. Sa marque de référence est de 28« 99 et date des Euros juniors à Belgrade : «Le temps va tomber! C’est fini avec les 29« !», annonce-t-il.

Quel que soit le résultat, il va se servir de toutes ses courses pour continuer de progresser : «On peut s’améliorer à chaque fois. Sur le 200 m brasse, j’espère prochainement passer sous les 2’16«  pour avoir un plan pour travailler vers les 2’15« . Toute information est bonne à prendre en vue de la prochaine saison.»

Hier

200 m brasse : 2’16« 51 en série (8e/40), 2’17« 16 en finale (8e/8)

Aujourd’hui 

50 m brasse