Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

[Sélection nationale] Avec eux, le stade de Luxembourg devient the place to be !

Même contre l’Islande, Luc Holtz et ses hommes font salle comble.

Pour la quatrième fois déjà depuis l’inauguration de l’enceinte en septembre 2021, les Roud Léiwen joueront à guichets fermés contre l’Islande vendredi, en éliminatoires de l’Euro-2024.

Les vacances estivales y sont sans doute en partie pour quelque chose, l’enjeu encore relatif de ces rencontres continentales également mais les affluences fluctuantes, et trop souvent décevantes, réalisées en 2022 et cette année au stade de Luxembourg par les formations grand-ducales engagés en Coupe d’Europe amènent à un constat : aussi longtemps que les représentants luxembourgeois échoueront à rallier les phases de groupes des compétitions européennes, il sera bien difficile de remplir l’enceinte pour du football de clubs sans adversaire étranger digne de ce nom, et/ou émanant d’un pays dont la diaspora est conséquente au Grand-Duché.

Il y avait ainsi deux fois plus de monde pour voir jouer le Swift contre le Slovan Bratislava (3 054) en Ligue des champions que contre les modestes Gallois des New Saints (1 541) ou Macédoniens de Struga (1 402) en Conference League (C4) cet été. Mais aussi deux fois moins de monde, l’an dernier, pour assister au 3e tour de Ligue Europa (C3) du F91 contre des Suédois, Malmö (898), qu’à son barrage de C4 contre les Polonais du Lech Poznan (1 935), représentants d’un pays dont les ressortissants composent la huitième communauté étrangère au Luxembourg avec 4 977 personnes (0,8 % de la population totale du pays). Devant, entre autres, le Royaume-Uni (4 289), le Brésil (2 859) ou le Cap-Vert (2 562).

L’équipe nationale, elle, échappe à ces considérations. Depuis la levée des «restrictions covid» en vigueur lors des trois premières rencontres disputées dans l’enceinte (le nombre de spectateurs était limité à 2 000 pour son inauguration contre l’Azerbaïdjan le 1er septembre 2021, puis pour les réceptions du Qatar en amical et de la Serbie en éliminatoires du Mondial-2022 en septembre et octobre de la même année), les affluences enregistrées par les Roud Léiwen au stade de Luxembourg sont pour le moins éloquentes.

Plus d’un match officiel sur deux à guichets fermés

Jouer à guichets fermés contre l’Irlande en 25 novembre 2021, pour la première hors configuration covid, contre la Turquie (en juin 2021 en Nations League) ou le Portugal (en mars dernier en éliminatoires de l’Euro-2024) n’avait finalement rien d’étonnant, vu le contexte du premier match et les affiches des deux autres. Mais rameuter 5 340 supporters au stade pour un duel de Nations League sans véritable enjeu contre la Lituanie (septembre 2022), passer la barre des 4 000 pour des amicaux sans grand prestige face à la Bulgarie (4 718 en novembre 2022) et Malte (4 028 en juin 2023) et même frôler les 7 000 pour la réception du très modeste Liechtenstein (6 806 en juin) est en revanche significatif.

Faire salle comble contre l’Islande, un pays presque deux fois moins peuplé (372 000 habitants) que le Luxembourg, dont les fans se déplacent si peu nombreux que leur parcage a été transformé en «bloc famille» par la FLF en août, et dont la sélection est en nette perte de vitesse depuis sa percée de la fin de la dernière décennie (participations à l’Euro-2016 et au Mondial-2022), l’est tout autant. Les Strákarnir okkar (Nos garçons, en VF) ont beau être passés de la 18e à la 63e place mondiale et de la Ligue A à la Ligue B en Nations League entre 2018 et aujourd’hui, et ne compter qu’un succès au Liechtenstein (0-7) dans ces éliminatoires de l’Euro-2024, 9 231 billets ont été écoulés pour leur venue vendredi.

L’annonce en a été faite le 31 août par la FLF, deux jours seulement après la mise en vente des quelques derniers billets non utilisés par l’UEFA et les clubs locaux. Les Roud Léiewn joueront donc à guichets fermés pour la quatrième fois en onze matches, déjà, depuis novembre 2021, et la quatrième en sept petits matches officiels. Le signe que leur sélectionneur, Luc Holtz, n’est pas tout à fait le seul au pays à se prendre à rêver d’une qualification historique pour le prochain championnat d’Europe?