Morocco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Remboursement des crédits TVA: les opérateurs économiques soulagés

Par Ismail Benbaba le 30/11/2021 à 22h17 (mise à jour le 30/11/2021 à 22h20)
TVA
© Copyright : DR

Kiosque360. La décision du gouvernement de rembourser 13 milliards de dirhams d’ici fin avril 2022, pour soulager la trésorerie des TPME, malmenée par la crise sanitaire, est saluée par le patronat. Cet article est une revue de presse du quotidien Les Inspirations Eco.

L’horizon va rapidement s’éclaircir en matière de remboursement de crédits TVA par l’Etat, rapporte Les Inspirations Eco dans sa livraison du 1er décembre. Le journal indique ainsi que les entreprises ne vont plus attendre longtemps pour enfin soulager leur trésorerie, rudement impactée par la crise sanitaire. En effet, l’Exécutif promet d’éponger 13 milliards de dirhams d’ici fin avril 2022.

«Ce sera un record, puisque jamais pareil montant(13 milliards de dirhams) n’a été débloqué en quatre mois pour rembourser des crédits TVA dans notre pays», confie un membre du patronat, cité par Les Inspirations Eco. La même source explique que si cet engagement est effectivement traduit dans les faits, cela veut dire que l’Etat a enfin décidé d’éponger au plus vite ses dettes fiscales qui se chiffrent globalement à près de 50 milliards de dirhams.

Les Inspirations Eco ajoute qu’à la fin de l’année en cours, les remboursements de crédits TVA atteindront 10 milliards de dirhams. «Mais, nous n’avons aucun moyen de vérifier ce qui est avancé, encore moins ce qui est promis d’ici avril», soulignent certains sources du journal. Ce dernier indique aussi avoir sondé la TGR et la DGI pour savoir à qui les 4 milliards de dirhams de cette année ont été versés et à qui les 13 autres milliards de dirhams sont destinés, mais n’a eu aucune réponse, et signale qu’il va falloir attendre le second semestre 2022.

«A cet horizon, sous l’effet des promesses de remboursements de crédits TVA, le climat des affaires devrait nettement s’améliorer avec la baisse des dettes interentreprises, des délais de paiement et des risques d’impayés», estime le quotidien. Ce dernier fait remarquer aussi que tout ceci s’inscrit dans la volonté de l’Etat d’accélérer la réforme de la TVA pour commencer à appliquer la loi-cadre 69-19 conformément au Nouveau Modèle de Développement. 

LES CONTENUS LIÉS