Morocco

Vaccin anti-Covid-19: une première simulation à Médiouna

Par Amyne Asmlal le 02/12/2020 à 19h48
Vaccin Covid-19

Une dose d'un vaccin expérimental anti-Covid-19. 

© Copyright : DR

Kiosque360. En attendant le jour J, tout est en place. Un exercice grandeur nature vient d’être réalisé dans la région de Casablanca. L’opération de vaccination doit prendre en tout et pour tout trois minutes par personne.

Le compte à rebours a commencé pour la vaccination, dans un premier temps, de près de 65% de la population marocaine. Après moult réunions et la finalisation de la stratégie à adopter, une première simulation vient d’être faite sur le terrain. Les services du ministère de l’intérieur se sont rendus sur le terrain, dans plusieurs provinces relevant, notamment, de la région Casablanca-Settat. Il s’agit d'une réplique grandeur nature de ce que sera la campagne de vaccination qui démarre effectivement dans quelques jours, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du jeudi 3 décembre.

Selon les informations recueillies sur place par le quotidien, une journée d’information vient, en effet, d’être organisée au profit de toutes les personnes qui participeront à la campagne nationale dans cette région. Ont participé à cet exercice, qui a eu lieu dans la province de Médiouna, le personnel médical, les fonctionnaires du ministère de la Santé et les agents et auxiliaires d’autorité, précise le quotidien. La formation a été dispensée par les médecins spécialisés et a axé aussi bien sur la technique de la vaccination que sur le facteur temps.

Ainsi, poursuit Al Ahdath Al Maghribia, les infirmiers qui ont suivi cette formation et qui participeront à la campagne nationale seront donc capables de réaliser l’opération, de la réception du candidat à la réalisation de l’acte de vaccination, en seulement trois minutes. Cela devrait permettre de vacciner un nombre important d’habitants de la région en un temps relativement court.     

En parallèle à cette formation sur le terrain, une opération de désinfection et de stérilisation a été entreprise dans tous les centres de vaccination aménagés à Casablanca. En même temps, des commissions formées par des élus, du personnel médical et des agents d’autorité ont été mises en place. Tout est donc fin prêt pour le jour J. La seule inconnue reste la date de démarrage de la campagne nationale.

D’après des sources consultées par Le360, la date de démarrage de la campagne dépend de l’arrivage du premier lot de vaccins. Or, aujourd’hui, le Maroc n’a encore reçu aucun lot. Néanmoins, on sait désormais que dans la région de Casablanca-Settat, l’opération se déroulera dans tous les centres de santé. Les autorités pourraient même mobiliser, en cas de besoin, des infrastructures relevant du ministre de la Jeunesse et des sports ou de l’Education nationale.

A noter que l’opération de recensement des personnes éligibles au vaccin est déjà bouclée. Ils s'agit de pas moins de six millions de personnes qui vont se faire injecter le vaccin anti-Covid-19 dans la région. Ce qui représente un total de 12 millions de doses pour la seule région de Casablanca-Settat, qui enregistre d’ailleurs un nombre de contaminations alarmant depuis le déconfinement. Autre détail, comme le montrent les photos de la journée d’information publiées par Al Ahdath Al Maghribia, les vaccins seront administrés par injection, de manière conventionnelle.

Football news:

Bruno scored 1 goal from the penalty spot and did not make an assist in 6 matches with the big six teams in the 2020/21 season
Messi can miss from 4 to 12 games due to disqualification, if his kick in the match with Athletic is recognized as aggression
Clattenburg on the referee of the Liverpool - Manchester United match: He should have waited in the Manet episode, but I wouldn't criticize him
I put Messi on the body and he got angry and slapped me in the face. Obvious aggression. Athletic forward about red Leo
Messi can be disqualified for 2 games. The referee did not indicate that the Barca forward showed aggression by hitting the opponent on the head
Pirlo about 0:2 from Inter: The coach should be the first to take the blame. We were too predictable
Solskjaer about 0:0 with Liverpool: We didn't deserve to win. We wanted to come and make a result, given their injuries