Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Monaco : Retour en images sur la 3e édition du tournoi de golf caritatif de la princesse Charlène

Dix-neuf équipes étaient réunies aux aurores ce mercredi 6 septembre au Monte-Carlo Golf Club, situé au Mont-Agel, pour disputer la troisième édition de la Princess of Monaco Cup.

Une compétition de golf caritative où des célébrités - dont certaines sont spécialistes de la balle blanche - se sont adonnées sur le parcours niché sur les hauteurs de Monaco.

Des équipes de trois joueurs, dont une célébrité, se sont affrontées sur les règles du format ludique Scramble où chaque membre peut reprendre à l’emplacement de la meilleure balle d’un de ses coéquipiers. Le tout pour la bonne cause!

Puis les compétiteurs se sont retrouvés dans les Jardins des Boulingrins sur la place du Casino. Un rectangle vert et le fameux 19e trou ont été installés pour conclure la journée en beauté.

La princesse Charlène a ouvert le bal, suivie de près par le prince Albert II. Ensuite, le Ministre d’État Pierre Dartout, et le président délégué de la SBM Stéphane Valeri se sont prêtés au jeu, imités quelques instants plus tard par tous les participants à la compétition.

Retour en images sur la soirée.

1. Le beau swing du prince Albert-II

Le prince Albert II a réussi deux jolis coups. Photo Jean-François Ottonello.

Sourire en coin, le prince Albert II avait l’air plutôt satisfait de son tir. Passé derrière la princesse Charlène, il a gratifié le public de son plus beau swing.

Après avoir fait tomber la veste, fait quelques échauffements et effectué quelques coups à blanc, le Souverain s’est fendu de deux jolis coups, toujours aussi à l’aise dans le domaine.

2. Un beau parcours pour la princesse Charlène

La princesse Charlène écoute les conseils de son frère Gareth Wittstock. Photo Jean-François Ottonello.

La princesse Charlène a ouvert le bal, après de brefs encouragements et conseils dispensés par le prince Albert II.

Entourée par son frère Gareth Wittstock (ici de dos), l‘épouse du prince s’est très bien défendue, applaudie chaleureusement par les invités.

3. Le rugbyman Bryan Habana a troqué ses crampons

Bryan Habana. Photo Jean-François Ottonello.

On avait plutôt l’habitude de le voir courir à toute allure sur la pelouse.

Cette fois l’ancien Springbok et vainqueur de Coupe du monde Bryan Habana a troqué ses crampons pour un club de golf. Le Sud-Africain, toujours aussi affûté, s’est lui aussi fendu d’un joli swing.

4. Le tennisman Hubert Hurkacz a brillé sur le green

Hubert Hurkacz. Photo Jean-François Ottonello.

Le joueur de tennis Hubert Hurkacz faisait lui aussi partie de la liste des prestigieux participants. Le Polonais a confirmé la rumeur que les joueurs de tennis sont très bons sur le green.

Il n’est vraiment pas passé loin d’être le premier à réussir le trou. Une reconversion toute trouvée pour l’actuel 17e joueur mondial de 26 ans?

Les résultats

Équipe vainqueur

Monako avec Richard Bland (Golf)

2e place

Powers avec Mutaz Essa Barshim (Athlétisme)

3e place

Monaco Cavaliers avec Lee Westwood (Golf)

Plus long coup avec un driver

Karin Stent-Torriani avec un tir de 198 mètres chez les dames, Oscar Klefbom avec un tir de 320 mètres chez les hommes.

Le plus proche du drapeau

la palme du joueur qui s’est le plus rapproché du trou en un seul coup revient à Steven Ferguson qui a placé la balle à 5,80 mètres du drapeau.

Les projets financés

300.000 euros avaient été récoltés lors de la première édition en 2019. Si les chiffres de cette édition 2023 ne seront pas dévoilés, les fonds seront directement reversés dans des projets soutenus par l’association de la Fondation Princesse Charlène. Et ils sont d’ores et déjà connus.

Il s’agit notamment d’un projet porté au Sri Lanka avec un programme de sécurité aquatique soutenu depuis trois ans par la Fondation. L’objectif est de venir en aide aux associations et partenaires locaux dont Sri Lanka Life Saving qui forment des sauveteurs pour réduire le nombre de noyades.

Même principe au Bangladesh où l’axe de travail est porté sur l’apprentissage de la natation et à la formation des maitre-nageurs qui surveillent les plages. Ainsi que sur la pratique des gestes de premiers secours. "Ce sont des pays où le taux de mortalité dû à la noyade est élevé", a fait savoir la Fondation.