Monaco
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

"Notre travail a porté ses fruits": comment Antibes a amélioré la qualité des eaux de baignade

Les efforts déployés par les différents services de la Ville ont porté leurs fruits. À l’heure du bilan de fin de saison estivale sur la qualité des eaux de baignade, c’est un satisfecit général.

"Cet été, nos eaux de baignade ont été parfaites, livre Jean Leonetti. C’est un élément important d’autant plus que les années précédentes quelques résultats étaient limites et nous inquiétaient."

94% des eaux de bonne qualité cet été

Voici les chiffres. Cet été, quasiment 94% des eaux ont été de bonne qualité, contre 67% en 2022. Plus que 6%, contre 31%, de moyenne qualité. Et seulement 0,3% de mauvaise qualité contre 2,2% l’année dernière.

Un bilan largement positif qui n’est pas non plus arrivé par hasard: "On a renforcé le dispositif, à la fois préventif et curatif, et cela a porté ses fruits. Cette situation doit nous faire poursuivre nos efforts", insiste le maire d’Antibes face aux services concernés. 

"Cela fait deux mandats que je m’occupe de la qualité des eaux de baignade, ajoute Eric Duplay, l’adjoint délégué à la santé, à l’environnement et au développement durable, et c’est vrai que par le passé nous avions des résultats qui nous inquiétaient.

"Il y avait un fond de dégradation, sans pour autant qu’il y ait un danger, au niveau médical, pour la baignade. Depuis l’année dernière et surtout cette année, on a des résultats qui sont bons. On va continuer notre travail et on devrait avoir des années futures encore meilleures. On a compris beaucoup de mécanismes qu’on ne soupçonnait pas."

Œuvrer à une bonne qualité des eaux de baignade à Antibes n’est pas non plus une mince affaire tant les caractéristiques de territoire de la commune sont complexes et peuvent interférer sur cette qualité.

Un territoire complexe

En effet, la cité des Remparts possède 23km de linéaire côtier, le plus long du département, avec un cap qui sépare deux baies et qui récupère tout ce qui se passe dans le courant ligure.

À cela s’ajoute peu de profondeur sur les plages, ainsi que deux stations d’épuration, 79 exutoires d’eau pluviales, 20km de canalisations de refoulement, un site d’ancrage des méga yachts, 23 plages recensées… Et une population de 75.000 habitants qui double l’été.

"Ce sont autant d’éléments qui complexifient les choses. Pour faire simple, nous ne sommes pas sur les plages de Nice, avec un littoral rectiligne, du courant et du fond" relève Eric Duplay.

Les actions pour améliorer

Quelles sont les actions qui ont été mises en place par la Ville et qui ont contribué à améliorer la qualité des eaux? "C’est multifactoriel. Mais l’élément le plus déterminant pour améliorer la qualité de nos eaux de baignade a été la mise en place, depuis deux ans, du système de désinfection sur les rejets en mer de stations d’épuration, explique Jean Leonetti. Le fait de mettre des filtres et des désinfections des eaux rejetées par les émissaires en mer a dû jouer un rôle important."

À cela s’ajoute une surveillance permanente des réseaux d’assainissement et du pluvial, combinée à des travaux de réhabilitation et d’augmentation du réseau qui vont se poursuivre. En mer, les comportements des plaisanciers sont également surveillés de près.

Dernière action, la réalisation d’autocontrôles bactériologiques quotidiens (4.000 analyses/an) dont l’objectif et de détecter une éventuelle pollution et prendre les mesures sanitaires qui s’imposent.

Pour Jean Leonetti, "la fatalité n’existe pas. On est certes dans une géographie complexe, mais on doit pouvoir garantir une bonne qualité des eaux de baignade. Au-delà de l’aspect sanitaire, c’est aussi l’image de la ville qui est en jeu." 

À titre d’exemple, la plage de la Gravette qui est une des plus vulnérables, avec celle des Ondes, n’a pas été fermée une seule fois cet été. 

"Non seulement, elle est dans un réseau d’assainissement qui est vétuste, mais désormais surveillé et avec des réparations. De plus c’est une eau pratiquement stagnante. On a pourtant réussi à avoir ici une saison parfaite, alors que cette plage était menacée. ça, c’est le résultat du travail effectué sur le terrain."

Pourquoi la qualité de l'eau se dégrade?

Quelles sont les causes de dégradation de la qualité des eaux de baignade? Cela peut survenir à la suite d’interconnexions des réseaux d’assainissement et des eaux pluviales, notamment par temps de pluie. À noter aussi que des événements pluvieux intenses peuvent causer des dégâts sur les réseaux.

Les eaux de baignade peuvent aussi se dégrader à la suite d’une pollution accidentelle sur les canalisations d’usées, mais aussi par des apports maritimes liés à la station d’épuration ou lorsque les plaisanciers vident à proximité du littoral la cuve noire qui contient les eaux usées de leur bateau, ou encore par certains comportements d’usagers sur la plage.

Enfin, l’augmentation de la température de l’eau de baignade qui prolonge la survie des bactéries dans le milieu contribue aussi à dégrader la qualité des eaux de baignade.