Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Elle est belle la souveraineté nationale

Un État civil digne de ce nom

Gné, quoi encore souveraineté nationale ? Iles Éparses ? Non pas du tout, aujourd’hui nous allons plutôt parler … État civil.

De nombreux enfants ont reçu leur acte de naissance des mains de la SG de l'@OIFrancophonie – S.E. Mme Louise Mushikiwabo.
L'OIF, dont la🇨🇭est membre, en collaboration avec les autorités locales, a ainsi franchi une étape importante pour la modernisation de l'état civil à 🇲🇬! pic.twitter.com/Rjl1jgYD97

— Suisse à Madagascar (@SwissAmbTana) September 14, 2022

Ça d’une part et d’autre part, des entités comme la Banque Mondiale qui financent prodigieusement ladite digitalisation de cet État civil, tout ceci est … consternant ?

Ce n’est pas tant ce soutien de la communauté internationale qui dérange, bien au contraire on les en remercie. Non, c’est bien notre incapacité effarante à gérer nous même notre État civil, avec nos propres moyens qui interpelle.

Car s’il est quand même un domaine qui devrait relever de notre pleine souveraineté c’est bien celui là non ?

C’est quoi être Malgache ? C’est d’abord et avant tout être dûment inscrit dans l’Etat civil malgache. Partant de là, avoir son acte de naissance, son certificat de nationalité, sa carte d’identité, son passeport et toussa.

Et bien que nenni tompokolahy sy tompokovavy. Même ça on a pas été fichu de le faire correctement, c’est tout bonnement effroyable ! C’est vraiment faire peu de cas de cette nationalité malgache

… et au passage c’est bien de faire son pointilleux sur le malagasy et non pas malgache mais ça aurait été mieux de s’en donner les moyens pour réellement le valoriser non ?

En lieu et place ? 3 millions d’adultes aujourd’hui qui ne sont recensés nulle part, qui n’ont aucune existence légale, enregistrés nulle part. Effroyable disions nous.

Et allons-y pour des jugements supplétifs à la va vite, aux actes de naissance truffés de faute amoureusement tapés à la machine à écrire, les CIN distribués à qui en veut.

Je suis désolé mais tena tsy misy lanjany ê… comme d’habitude, c’est du bricolage à la va vite en mode mety io ram’s et je comprend parfaitement les réticences du SMM qui ne veut pas être complice de cette mascarade.

Tu as eu 4 ans pour apporter de vraies solutions et c’est à moins d’un an des présidentielles que tu fais ton mikoropaka ? Otrany tsy milamina izy zany ram’s a. C’est même carrément suspect.

Naître à Madagascar en 2022

Il y a bientôt 4 mois j’étais à la mairie pour enregistrer ma princesse. Inscription enregistrée par un officier de l’État civil, rajout dans le livret de famille, saisie dans le système informatique avec au préalable triple contrôle pour s’assurer qu’il n’y ait aucune faute nulle part, acte de naissance émis dans la foulée

… zay, vita. Où qu’elle se trouvera à l’avenir dans n’importe quel point du globe, la princesse pourra accéder en ligne à son État civil en quelques clics.

Aaah la civilisation digitalisée

Tandis que son vieux papa lui devra toujours envoyer un pigeon voyageur à Antsiranana pour demander son acte de naissance endémique

… extrait de vieux registres poussiéreux bouffés par les mites, laborieusement tapé sur une machine à écrire d’avant guerre, avec au final un document bourré de fautes et d’inexactitudes, qui devra ensuite être renvoyé sur Tana en taxi brousse, pour prendre enfin l’avion jusqu’à Paris 😯

En conclusion, ce qui est le plus désolant, et ça personne n’en parle, c’est que depuis 1960, il y eu sûrement des millions de personnes qui sont nées au pays endémique, ont vécu, sont décédées… et n’ont jamais été consignés nulle part.