Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Joël Andrianantoandro : 100e course de marathon comme défi avant mars 2023

Joël Andrianantoandro a décidé de se familiariser avec le marathon: sa stratégie pour surmonter ses problèmes de santé. Dix ans après sa première course, il est devenu le plus grand marathonien malgache dans l’Hexagone. Interview.


Midi Madagasikara : Qui est Joël Andrianantoandro exactement ?
Joël Andrianantoandro : « On m’appelle aussi Jo Runner., je suis ancien cadre du commerce de France et retraité depuis 1 an. Je suis un ancien officier de l’armée malgache retraité depuis les années 90. J’ai 61 ans et je suis père de famille. Je suis passionné de marathon ».
Midi: Concernant cet amour pour le marathon, qu’est ce qui vous a convaincu de commencer ?
J.A : « J’avais attrapé une maladie grave. Heureusement, j’ai rencontré le marathon en 2012 qui m’a épargné ce cauchemar. Je me sens maintenant très en forme. J’utilise cette discipline pour entretenir mon corps ».
Midi : Est-ce que vous pouvez nous raconter votre parcours ?
J.A : « Comme j’avais dit, j’ai commencé la course en 2012 pour le plaisir mais pas pour la performance. J’ai participé au total à 90 organisations dont 53 en France, 37 en Belgique et 1 à Madagascar. Au semi-marathon, j’ai plus de 20 courses au compteur. J’ai participé deux fois au 100 km de Steenwerck et à une bonne vingtaine de trail. J’ai entamé mon 90ème marathon dans mon pays à l’occasion du Marathon de Diego le 25 septembre dernier. J’étais deuxième de ma catégorie. Mes meilleurs chronos étaient lors du Marathon Run 42,195 km in Reims en 2015 avec un temps de 3h59 et du Marathon de Paris avec 4h05 ».
Midi : Que pensez-vous de votre premier marathon à Madagascar ?
J.A : « Cela fait trois ans que j’attendais avec impatience cette course. Et c’était magnifique ! J’applaudis en particulier les organisateurs. Dommage que la course n’ait pas reçu l’aide du pouvoir public alors qu’elle en était déjà à sa 13e édition. L’organisateur a toujours travaillé tout seul ».
Midi : Quel serait alors votre objectif ?
J.A : « Mon objectif principal est de prendre soin de moi à travers ce sport. Je m’entraîne pour Ironman, d’une distance totale de 226 km dont 3,8 km à la natation, 180,2 km au vélo et 42 km au marathon. Mon objectif à moyen terme, notamment dans un an, est la Diagonale des fous ce mois d’octobre. Avant mars 2023, j’aimerais aussi terminer mon 100ème marathon, et entrer au Club 100 marathons France ».


Propos recueillis par Manjato Razafy