Madagascar
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tous ces drames humains à Madagascar

Mbola mety io ram’s a

Gné ? Il faudrait être sourd et aveugle pour ne rien voir de la crise humanitaire qui est actuellement en train de se dérouler à Madagascar.

Les rubriques des faits divers en foisonnent à tire-larigot, la lecture des réseaux sociaux confirme la situation : de véritables drames humains sont en train de se dérouler au moment où l’on parle !

Des familles entières décimées pour avoir mangé n’importe quoi, des enfants abandonnés partout, voire des nourrissons tués et jetés dans les ordures et les caniveaux… les suicides qui ont bien explosé aussi, sans parler de l’insécurité qui a pris des proportions hallucinantes : banditisme, meurtres sordides, crimes crapuleux… Tena mitsipozipozy manenganiny daholo e, il n’y a pas d’autres mots.

Je lisais encore hier l’histoire de cette femme avec ses .. 6 enfants en bas âge, et dont le père de famille est passé de vie à trépas.. combien de milliers… millions ? d’autres personnes dans cette situation ? Sans toit ? Sans rien à manger ?

On essaie de s’imaginer cette marée humaine miséreuse.. misérable… barbotant dans la misère chaque jour qui passe. En train d’errer dans les rues, comme des zombies. C’est tout simplement effroyable. Tena mba tongava saina anakay oui oui.. certes déjà en ne faisant pas 6 gosses d’un côté, mais de l’autre je pense aussi à ces pseudos dirigeants qui pour le moment ne pensent qu’à leur grosse orange petite pomme.

Quand ces millions de crevards et de crève la faim toqueront un jour tous ensemble à leur porte, et ils le feront, ça risque vraiment d’être sanglant ! Comme j’ai coutume de le dire, tandremo tratra farany hein.

Le bateau ivre Madagascar me fait effectivement penser à une embarcation. Au début il y avait une petite voie d’eau, personne ne s’en est préoccupé, on se contentait d’ecoper. Mety io ram’s a, vitatsika io. Puis le nombre de passagers n’a eu de cesse d’augmenter… et le trou dans la coque aussi ! Bah non, on s’est donc toujours contenté de rafistoler et le résultat, nous l’avons tous sous les yeux aujourd’hui en 2023.

Pov ne m’en voudra pas d’emprunter ses caricatures, tellement à propos

Yes, mais oui, c’est le Titanic cette histoire ! Et pendant que le bateau coule, une petite poignée de crétins continuent à vous chanter un petit air comme quoi tout va bien, que le Capitaine est le meilleur, et que nous allons faire ceci et cela pour remettre le bateau à flots, merci Capitaine. On connaît tous hélas la fin du film.

Donc, et n’ayons pas peur des mots, voilà où vous en êtes : votre pays, comme le Titanic, est en train d’avoir des voies d’eau de partout. Ah un moment, le bateau se coupera en deux et tout le monde finira au fond de l’océan. Jack Dawson et Rose, le remake endémique.

Les mahitata de première classe eux, bien entendu, auront déjà leur place numérotée réservée dans les canots de sauvetage. Les gueux de la troisième classe eux, comme les rats, ils se débrouilleront aussi pour quitter le navire.

Tandis que vous, les passagers de la deuxième classe (moyenne) vous serez là, mihanahana… pour finir par être happés en silence par les flots rugissants et glaciaux de l’océan Indien. Ndrooo…