Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Afrobasket féminin, RWANDA 2023: Le Mali devra capitaliser ses performances des précédentes éditions

Vainqueur de l’Afrobasket 2007, le Mali court depuis derrière son 2e sacre continental au Rwanda.

Présentes sur le podium des trois dernières éditions, les Aigles Dames devront capitaliser ces performances pour décrocher le trophée cette année. Pour leurs deux premiers matchs de poules, elles ont clairement affiché leurs ambitions en s’imposant majestueusement devant l’Ouganda et le Sénégal pour se qualifier en quarts de finale. Face aux Sénégalaises, les nôtres ont gagné avec un écart de 23 points (72-49).

Après la belle prestation des équipes de petites catégories, la sélection nationale féminine séniors de basket-ball du Mali est entrée dans la danse avec l’Afrobasket qui se déroule au Rwanda. Avec un effectif compétitif, le Mali peut logiquement viser le titre continental. Un objectif légitime d’autant plus que l’équipe est montée sur le podium des trois précédentes éditions de la compétition.

“Compte tenu de la constance du Mali sur le podium lors des trois dernières éditions (bronze en 2017 et 2019 et argent lors de la dernière édition), il n’est pas exclu qu’il soit un prétendant au titre. Sa régularité est un facteur de peur pour de nombreuses équipes”, reconnaît la Fiba.

Conduite par un sélectionneur expérimenté en la personne d’Oumarou Sidiya, l’équipe du Mali possède d’énormes potentialités. Plusieurs fois champions d’Afrique avec les U16 Filles, Oumarou Sidiya évolue désormais avec beaucoup de ces joueuses en sélection Seniors. Pour mieux l’aider, il est assisté de 2 anciennes championnes d’Afrique en 2007. Il s’agit de Hamchetou Maïga et d’Aminata Sininta.

Démarré le 28 juillet, le tournoi se déroulera jusqu’au 5 août. Avec 12 équipes participantes, 4 poules de 3 ont été constituées. Dans le Groupe A, l’on retrouve l’Angola, la Côte d’Ivoire, le Rwanda tandis que le Groupe B comprend le Cameroun, la Guinée, et le Mozambique. Pour ce qui est du Groupe C, il est composé du Mali, du Sénégal, et de l’Ouganda. Quant au Groupe D, il se compose de la R.D Congo, de l’Égypte et du Nigeria.

Lors de cette phase de groupes, chaque équipe affronte les deux (2) adversaires de son groupe respectif en match simple. Les vainqueurs de chaque groupe se qualifient directement pour les quarts de finale. Mais la fin de la phase de groupe ne sera pas la fin de la compétition pour les huit équipes restantes, indique la Fiba ajoutant que les équipes qui terminent deuxième et troisième de leur groupe respectif rencontreront les équipes des groupes adverses pour les quatre places restantes pour les quarts de finale. Les vainqueurs des quarts de finale se qualifient pour les demi-finales, tandis que les perdants joueront les matchs de classement pour les places 5 à 8.

Vainqueur des 3 dernières finales, le Nigeria vise un 4e titre consécutif. “Le Nigeria, tenant du titre de l’Afrobasket féminin de la Fiba connait  sa 14e apparition dans le tournoi. Il le fait avec une tâche en tête. Cette tâche consiste à égaler le record de quatre victoires consécutives détenu par le Sénégal. En 2021, les D’Tigress – comme l’équipe nationale féminine du Nigeria est affectueusement appelée – ont remporté leur troisième titre consécutif en battant le Mali 70-59 en finale de l’Afrobasket féminin de la FIBA qui s’est tenu à Yaoundé, au Cameroun. Avant la victoire à Yaoundé, le Nigeria avait remporté le tournoi en 2017 (Mali) et en 2019 (Sénégal) pour devenir la deuxième équipe africaine à remporter trois titres ou plus dans la compétition depuis que le Sénégal a remporté le trophée quatre fois d’affilée en 1974, 1977, 1979 et 1981. Selon les archives, la dernière défaite du Nigeria dans l’Afrobasket féminin remonte au 2 octobre 2015, lors de la demi-finale de l’Afrobasket féminin contre le Cameroun, pays hôte, à Yaoundé”, rappelle l’instance dirigeante du basket-ball africain.

De son côté, après la finale de la précédente finale, le Mali compte ravir la vedette au Nigeria pour enfin triompher de nouveau depuis le sacre de 2007.

Alassane Cissouma

Source: Mali Tribune